Programme nucléaire iranien: dissensions entre parties

Des dissensions opposent l'administration de Téhéran ainsi que les 5+1

128459
Programme nucléaire iranien: dissensions entre parties

Des dissensions opposent l'administration de Téhéran ainsi que les 5+1 (cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU + l'Allemagne) dans les pourparlers sur le programme nucléaire iranien qui se poursuivent à Vienne.

Au préalable de la réunion des ministres des Affaires étrangères français, allemand et britannique, organisée dans le cadre des négociations, le secrétaire d'Etat américain John Kerry a mis l'accent sur l'importance d'aboutir à un accord final le 20 juillet, tout en écartant les problèmes.

"Il existe des dissensions entre les 5+1 et l'Iran" a-t-il fait savoir.

Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a indiqué pour sa part qu'il existait des divergences de vues concernant le taux d'enrichissement de l'uranium.

Le ministre britannique William Hague a déclaré, lui, qu'un changement rapide dans les positions des parties était peu probable.

"Il faut que nous soyons sûrs que l'Iran utilisera son programme nucléaire dans un cadre uniquement pacifiste" a-t-il souligné.

Le nombre de centrifuges, le taux d'enrichissement de l'uranium, le réacteur d'Arak ainsi que les sanctions visant l'Iran sont les principaux sujets de discordes.


Mots-clés:

SUR LE MEME SUJET