France : manifestation pour mettre fin aux mauvais traitements infligés aux migrants

Une manifestation a eu lieu à Paris, la capitale de la France, pour mettre fin aux mauvais traitements infligés aux migrants en situation irrégulière.

1736879
France : manifestation pour mettre fin aux mauvais traitements infligés aux migrants

 

Une manifestation a eu lieu à Paris, la capitale de la France, pour mettre fin aux mauvais traitements infligés aux migrants en situation irrégulière.

A l'appel de nombreuses associations oeuvrant en faveur des immigrés en situation irrégulière, les militants se sont rassemblés rue Jean Jaurès dans le 19e arrondissement de Paris et ont défilé jusqu'à la place de la République.

Outre la sénatrice française née à Istanbul, Esther Benbassa, des enfants immigrés non accompagnés ont participé à l'action.

Les militants qui ont pris la parole lors de la manifestation ont réagi aux mauvais traitements infligés aux migrants en situation irrégulière en France et dans la ville de Calais.

Les militants, qui souhaitent que les immigrés soient traités avec humanité, ont déclaré qu'ils continueraient à lutter pour les immigrés irréguliers.

Ludovic Holbein, fondateur du colleftif 'Faim aux Frontières', a déclaré à l'agence Anadolu qu'environ 2 500 migrants en situation irrégulière luttent pour la vie dans des camps temporaires à Calais et dans ses environs pendant les mois d'été.

Déclarant que les forces de sécurité vont ici tous les deux jours et évacuent le camp et jettent les affaires laissées dans le camp, Holbein a précisé que les forces de sécurité faisaient pression sur les immigrés irréguliers et les travailleurs des associations d'aide.

Holbein a déclaré que les mauvaises conditions des migrants irréguliers à Calais duraient depuis 30 ans.

Ludovic Holbein a noté que le dernier espoir des migrants irréguliers qui ne peuvent pas trouver de place dans d'autres parties de l'Europe est de venir à Calais et de partir de là pour l'Angleterre.

De nombreux migrants irréguliers à Calais luttent pour survivre dans de mauvaises conditions.

L'administration parisienne a été critiquée pour les mauvais traitements infligés aux migrants en situation irrégulière et aux réfugiés dans le pays, ainsi que pour le placement de migrants en situation irrégulière évacués des camps primitifs dans des camps temporaires et leur libération peu de temps après.



SUR LE MEME SUJET