Belgique : Une journée de grève en raison du manque de capacité d'accueil de demandeurs d'asile

En Belgique, une journée de grève a eu lieu au Petit Château, siège de Fedasil, l'agence fédérale chargée de l'accueil des demandeurs d'asile, à Bruxelles, en raison du manque de capacité d'accueil.

1721328
Belgique : Une journée de grève en raison du manque de capacité d'accueil de demandeurs d'asile

 

En Belgique, une journée de grève a eu lieu au Petit Château, siège de Fedasil, l'agence fédérale chargée de l'accueil des demandeurs d'asile, à Bruxelles, en raison du manque de capacité d'accueil.

La directrice du Petit Château, Isabelle Plumat, a déclaré à la presse que le centre était presque plein et était "en état d'alerte" ces derniers mois.

"Nous sommes en crise et nous ne sommes pas prêts à y faire face" a affirmé Plumat notant que davantage de places et de ressources sont nécessaires et que les demandes d'asile mensuelles ont atteint le plus haut niveau depuis la crise des réfugiés en 2015.

Plumat a affirmé avoir dû allouer certaines de ses installations aux victimes des inondations survenues en juillet, et certaines d'entre elles à l'isolement en raison des cas actuels de coronavirus (Covid-19).

Dirk van den Bulck, le responsable des demandeurs d'asile et des apatrides du pays, a admis sur la chaîne de radio officielle flamande Radio 1 qu'une nouvelle crise d'asile approche et que si les demandes en Belgique et dans d'autres pays de l'UE augmentent, les moyens sont limitées.

Le Premier ministre belge Alexander de Croo a annoncé que plus de 1 400 personnes avaient été évacuées d'Afghanistan.

Selon le rapport de juillet 2021 du Bureau d'appui en matière d'asile (EASO) de l'Union européenne (UE), environ 50 000 demandes ont été reçues au cours de ce mois, ce qui correspond au chiffre le plus élevé enregistré depuis le début de l'épidémie de Covid-19. La plupart des demandes ont été déposées par des Syriens, suivis par des Afghans.



SUR LE MEME SUJET