L’UE prolonge ses sanctions contre l’utilisation et la prolifération des armes chimiques

Les sanctions comprennent une interdiction de voyager et un gel des avoirs.

1717918
L’UE prolonge ses sanctions contre l’utilisation et la prolifération des armes chimiques

L'Union européenne (UE) a décidé de prolonger d'un an ses sanctions contre l'utilisation et la prolifération des armes chimiques.

Selon la déclaration du Conseil de l'UE, les sanctions seront valables jusqu'au 16 octobre 2022 et pourront être à nouveau prolongées si nécessaire.

Le régime de sanctions actuel, entré en vigueur en 2018, couvre les individus et les organisations responsables du développement et de l'utilisation d'armes chimiques et ceux qui fournissent une assistance financière, technique et des équipements à ces processus.

Conformément à cette mesure, plusieurs personnes ont été inclues dans la listes des sanctions dont 5 membres du régime syrien, 4 personnes en lien avec l'attaque chimique contre l'ancien agent russe Sergueï Skripal à Salisbury, en Angleterre, 6 personnes au motif qu'elles ont eu un rôle dans l'empoisonnement du dissident Aleksey Navalny.

En outre, un centre de recherche du régime syrien et un institut de recherche chimique et technologique de Russie ont été inscrits sur la liste des sanctions.

Les sanctions comprennent une interdiction de voyager et un gel des avoirs.

 



SUR LE MEME SUJET