Covid-19 : la pandémie a coûté 165 milliards d’euros à la France

"Nous estimons la dette de la Covid autour de 165 milliards d’euros."

1710958
Covid-19 : la pandémie a coûté 165 milliards d’euros à la France

La pandémie de la Covid-19 a coûté 165 milliards d'euros à l'Etat français, a indiqué dimanche, sur la chaîne Cnews, le ministre des Comptes publics, Olivier Dussopt.

Invité de la chaîne, le ministre a détaillé le coût « très cher » du coronavirus pour l’année 2020 et le Premier semestre 2021.

«Nous estimons la dette de la Covid autour de 165 milliards d’euros. C’est la conséquence de la politique du “quoi qu’il en coûte”, qui est une bonne politique», a ainsi déclaré le ministre Olivier Dussopt dans l’émission « les Repères ».

« C’est cette politique qui a sauvé les entreprises », s’est-il réjouit.

Toujours selon ses déclarations, « la crise sanitaire a coûté plus de 70 milliards d'euros de dépenses exceptionnelles en 2020 et déjà plus de 70 milliards de dépenses en 2021 ».

Il a notamment fait part « de la perte de recettes, due à l’arrêt des activités économiques » et, de ce fait, «cela se traduit par une dette totale autour de 165 milliards et surtout un déficit important, plus de 9% en 2020 et de 8,4% en 2021. »

«S'il n'y a pas d'accident sanitaire en 2022, nous allons ramener le déficit qui était à plus de 9% en 2020 à moins de 5%, ce qui est une marche vers la normalisation", a précisé, par ailleurs, le ministre qui estime que c’est « une marche vers la normalisation ».

Il a également annoncé que le gouvernement allait mettre en place « une provision de 5 milliards d’euros, à disposition des hôpitaux, en cas de besoin ».

Pour rappel, le bilan établit au 26 septembre par la Santé Publique France, près de 7 millions de cas ont été confirmés et 116 463 ont perdu la vie.

Pour enrayer la pandémie, la France a décidé de soutenir plusieurs catégories socio-professionnelles affectées par le confinement. Elle a également une large campagne de vaccination après des épisodes de confinement.

Toujours selon les chiffres officiels, au 23 septembre, plus de 50 millions de personnes ont reçu au moins une dose de vaccin. Par ailleurs, 85,2% de la population majeure ont été vaccinées.

Pour accélérer la campagne de vaccination qui s’essouffle, le gouvernement a rendu obligatoire le vaccin pour les plus de 12 ans et un test PCR ou antigénique est obligatoire pour les non vaccinés dans la plupart des lieux publics.

AA



SUR LE MEME SUJET