Rupture de contrat /Beaune accuse l’Angleterre de retourner dans le giron américain

Le secrétaire d’État aux Affaires européennes Clément Beaune a accusé le Royaume-Uni  de quitter l'UE

1707587
Rupture de contrat /Beaune accuse l’Angleterre de retourner dans le giron américain

Le secrétaire d’État aux Affaires européennes Clément Beaune a accusé le Royaume-Uni  de quitter l'UE et de retourner « dans le giron américain avec une forme de vassalisation acceptée ».

Clément Beaune a fait des déclarations après avoir rencontré Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, concernant la préparation de la France à la présidence en exercice de l'UE.

Le ministre Beaune a qualifié l'accord de l'Australie avec les États-Unis et l'Angleterre de « grave rupture de confiance de la part de l'Australie » en annulant le projet de sous-marin que l'Australie menait avec la France depuis 2016, et a déclaré que cette situation, qui a nui à la relation de confiance, entraînerait la remise en cause d'autres négociations avec Canberra.

Selon le secrétaire d’Etat, l’attitude de Washington s’explique de nouveau sur la mentalité « America first ».

Lors d’une conférence de presse en ligne organisée le 16 septembre, le président américain Joe Biden, le Premier ministre britannique Boris Johnson et le Premier ministre australien Scott Morrison ont annoncé la fondation d’une nouvelle coopération dans le domaine de la sécurité baptisée AUKUS et le partage dans ce cadre, de la technologie de sous-marin à propulsion nucléaire des Etats-Unis et de l’Angleterre avec l’Australie.

Avec l'introduction de l'accord AUKUS, l'Australie a informé de sa décision d’abandonner le programme de sous-marin océanique dont les négociations ont été menées avec la France en 2015 et  dont le coût s’élevait à 43 milliards de dollars puis à 90 milliards de dollars, ce qui avait suscité des débats dans le pays.



SUR LE MEME SUJET