Destitution de deux imams en France

"À ma demande, il a été mis fin aux fonctions de deux imams des Hauts-de-Seine et de la Loire aux prêches inacceptable" affirme Darmanin

1679550
Destitution de deux imams en France

En France, l'imam de la mosquée de la Loire a été démis de ses fonctions par arrêté du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, au motif que le verset et le hadith qu'il récitait lors du prêche de l'Aïd-al-Adha étaient jugés "contraires aux valeurs de La république".

L'imam de la Grande Mosquée de Saint-Chamond a partagé un hadith de la sourate Ahzab avec des versets adressés aux épouses du Prophète de l'Islam, Mohamed, dans son prêche de l'Aïd.

Après qu'Isabelle Surply, membre du Conseil municipal du Parti républicain, ait partagé une vidéo du prêche en ligne, le ministre de l'Intérieur Darmanin a demandé à la Préfecture de la Loire de révoquer l'imam et de veiller à ce que son titre de séjour ne soit pas renouvelé, au motif que " il trouve ces déclarations inacceptables" et "les voit contre l'égalité des sexes".

Originaire des Comores, l'imam Mmadi Ahamada a déclaré le lendemain au site Le Progrès, que certains de ses propos et des versets ont été extraits et utilisés hors de leur contexte. « Nos filles ne doivent pas rester à la maison, elles doivent devenir médecins, ingénieurs ou pilotes », a-t-il assuré.

La direction de la mosquée a annoncé que l'imam avait été licencié dans le message partagé sur son compte de réseau social.

La préfecture de la Loire a également annoncé qu'il travaillait au non-renouvellement du titre de séjour de l'imam.

L'imam Mahdi, dont la critique sur le style vestimentaire de certaines femmes musulmanes dans un prêche qu'il a prononcé le 4 juin à la mosquée de Gennevilliers dans la province des Hauts-de-Seine, est qualifié de "sexisme", a également été licencié sur ordre de Darmanin.

Darmanin a demandé que les activités de la mosquée soient suspendues si un prêche similaire était répété.

Après la réunion de la préfecture des Hauts-de-Seine la semaine dernière, l'imam de la mosquée de Gennevilliers a été démis de ses fonctions.

Depuis son compte Twitter, le ministre de l'Intérieur Darmanin a informé que les fonctions des imams ont été levées. « À ma demande, il a été mis fin aux fonctions de deux imams des Hauts-de-Seine et de la Loire aux prêches inacceptables. Nous combattons sans relâche ceux qui bafouent les règles et les valeurs de la République », a-t-il indiqué.

 

 



SUR LE MEME SUJET