France : Valérie Pécresse annonce sa candidature à la présidentielle de 2022

Au cours d'un entretien dont le contenu a été publié jeudi par le quotidien français « Le Figaro », Valérie Pécresse a annoncé sa candidature aux élections présidentielles françaises de 2022

1679043
France : Valérie Pécresse annonce sa candidature à la présidentielle de 2022

 

Au cours d'un entretien dont le contenu a été publié jeudi par le quotidien français « Le Figaro », Valérie Pécresse a annoncé sa candidature aux élections présidentielles françaises de 2022.

« Je suis candidate à la présidence de la République pour restaurer la fierté française », a notamment déclaré la présidente Les Républicains de la région Île-de-France, réélue à son poste, après sa victoire au second tour des scrutins régionaux, tenus le 27 juin dernier.

« Je ne supporte plus qu’on parle au lieu d’agir. Nous devons rompre avec dix ans de mauvais choix, de demi-mesures, d’indécisions, et en fin de compte l’affaissement de notre pays », a affirmé la politicienne de droite ayant occupé plusieurs postes gouvernementaux sous la présidence de Nicolas Sarkozy (2007-2012), notamment à la tête du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche de 2007 à 2011, puis du Budget, des Comptes publics et de la Réforme de l'État de 2011 à 2012, dans un gouvernement dont elle fut également la porte-parole dans la dernière année du quinquennat.

« Je veux faire plutôt que chercher à plaire », a déclaré au Figaro la candidate à une primaire annoncée de la droite, à laquelle, Xavier Bertrand avait déjà annoncé son refus de participer.

Également réélu à la tête de sa région des Hauts-de-France et lui aussi candidat à la présidentielle, Xavier Bertrand est perçu par la presse française comme le principal adversaire de Pécresse dans la course à l'Élysée.

Ancien ministre de la Santé dans le second mandat du Président Jacques Chirac, puis ministre du Travail sous la présidence de Nicolas Sarkozy, Xavier Bertrand avait quitté le parti Les Républicains (droite) à la suite de l'élection de Laurent Wauquiez à la tête du mouvement, en 2017.

Dans l'entretien accordé au Figaro, Valérie Pécresse déclare qu'elle n'a « pas peur de la primaire », la candidate ajoutant qu'elle se présentera « en femme libre » tout en soulignant le « devoir d’unité et de jouer collectif » incombant à « l’alliance de la droite et du centre pour l’alternance ».

« Je ferai tout pour gagner et rassembler », souligne la quinquagénaire native de Neuilly-sur-Seine, en région parisienne.

Interrogée sur le refus de Xavier Bertrand de se soumettre à une primaire, Pécresse estime que « c’est aux Français de la droite et du centre de décider », la présidente de la région Île-de-France soulignant que « personne n’a la légitimité de les priver de ce choix » qui devrait s'opérer au cours de l'hiver prochain.

Très critique à l'égard des actions gouvernementales successives sous la présidence d'Emmanuel Macron, Pécresse juge qu'il s'agit d'« un quinquennat pour pas grand-chose », la candidate à la primaire de la droite du centre annonçant son intention de parcourir cet été « le pays à la rencontre des Français pour enrichir [s]on projet ».

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET