La France appelle ses ressortissants à quitter l'Afghanistan

L'ambassadeur de France à Kaboul a annoncé le départ au 17 juillet d'un unique vol de retour vers l'Hexagone.

1675052
La France appelle ses ressortissants à quitter l'Afghanistan

L'ambassadeur de France en Kaboul a appelé  tous ses concitoyens présents en Afghanistan à s'apprêter à quitter le pays.

À travers un communiqué de l'ambassade ainsi qu'une vidéo partagée mardi sur les réseaux sociaux, David Martinon, citant la précarité de la situation sécuritaire dans le pays, a annoncé le départ d'un vol spécial de retour vers la France, samedi 17 juillet.

« En raison de l'évolution de la situation sécuritaire dans le pays et compte tenu des perspectives à court terme […] le gouvernement [français] mettra en place un vol spécial le 17 juillet au matin, au départ de Kaboul, afin de permettre le retour en France de l'ensemble de la communauté française », pouvait-on lire dans le communiqué de l'ambassade de France à Kaboul publié mardi 13 juillet.

L'ambassade recommandant « formellement à tous les Français d'emprunter ce vol spécial », souligne qu'« aucun vol spécial supplémentaire ne pourra être affrété ».

« Ce vol est gratuit. Il partira de Kaboul à 08:05 et arrivera à Paris Charles de Gaulle à 13:10. », précise le communiqué de l'Ambassade de France informant également « ses compatriotes qui demeureraient en Afghanistan après le 17 juillet, qu’elle ne sera plus en mesure d’assurer la sécurité de leur départ ».

Les affrontements s'intensifient entre les Forces armées afghanes et le mouvement taliban contrôlant des pans entiers du territoire afghan, alors que les États-Unis retirent leurs forces du pays après 20 ans de présence, le retrait total devant s'achever au 31 août prochain, selon le président américain, Joe Biden.

À travers la médiation qatarie et avec le soutien des États-Unis, des négociations de paix ont débuté à Doha le 12 septembre 2020, entre le gouvernement afghan et les Taliban, afin de mettre un terme à plus de quatre décennies de conflit armé ayant mis le pays à feu et à sang.

Le Qatar avait aussi assumé son rôle de médiateur dans les négociations tenues entre Washington et les Taliban, qui se sont dénouées avec la signature d'un accord historique, à la fin février 2020, prévoyant un retrait progressif des États-Unis d'Afghanistan, ainsi qu’un échange de prisonniers.

Les derniers soldats français présents en Afghanistan ont quitté le pays à la fin de l'année 2014, après treize ans de présence dans le pays.

AA



SUR LE MEME SUJET