Osmani : "Nous continuerons à rester en contact pour maintenir le ferme soutien de la Turquie"

La présidente du Kosovo, Vjosa Osmani-Sadriu, a déclaré qu'ils continueraient à rester en contact pour maintenir le ferme soutien de la Turquie à son pays.

1662153
Osmani : "Nous continuerons à rester en contact pour maintenir le ferme soutien de la Turquie"

 

La présidente du Kosovo, Vjosa Osmani-Sadriu, a déclaré qu'ils continueraient à rester en contact pour maintenir le ferme soutien de la Turquie à son pays.

Dans son évaluation à l'Agence Anadolu à l'occasion du Forum diplomatique d'Antalya (ADF), Osmani a attiré l'attention sur les nouveaux enjeux qui pourraient renforcer les relations entre la Turquie et le Kosovo, et a énuméré parmi ceux-ci la coopération commerciale et culturelle entre les deux pays.

Soulignant qu'il existe de nombreux domaines où les hommes d'affaires turcs peuvent investir au Kosovo, Osmani a souligné qu’ils avaient besoin du soutien de la Turquie concernant la reconnaissance du Kosovo.

“Nous avons également besoin du soutien de la Turquie au moment de l'adhésion aux organisations internationales. Nous continuerons à rester en contact pour faire tout ce qui est nécessaire sur la scène internationale, pour maintenir le soutien fort de la Turquie, pour recevoir non seulement ses votes mais aussi le soutien de la diaspora. Parce que ce n'est pas seulement pour notre bien-être et notre développement, c'est aussi important pour la paix et la stabilité dans la région”, a-t-elle ajouté.

“L'indépendance du Kosovo est un processus irréversible et rien ne peut nous en empêcher”, a-t-elle dit.

Elle a précisé que le nombre de pays reconnaissant le Kosovo dépassait les 100, et qu’ils se sont entretenus avec des pays géographiquement éloignés du Kosovo et leur ont expliqué que l'indépendance est le droit du Kosovo.

“Politiquement parlant, la Cour internationale de justice a également déclaré que l'indépendance du Kosovo est conforme au droit international. Par conséquent, il n'y a pas de problème en termes de reconnaissance de l'indépendance du Kosovo par les pays”, a-t-elle conclu.



SUR LE MEME SUJET