Stoltenberg: “La Turquie est un allié clé pour le fonctionnement de l'aéroport à Kaboul”

Le secrétaire général Jens Stoltenberg a affirmé qu’une nouvelle ère commence aujourd’hui dans les relations transatlantiques.

1657533
Stoltenberg: “La Turquie est un allié clé pour le fonctionnement de l'aéroport à Kaboul”

Lors d’une conférence de presse au préalable du sommet de l’OTAN, organisée au siège de l’Alliance à Bruxelles, le secrétaire général Jens Stoltenberg a affirmé qu’une nouvelle ère commence aujourd’hui dans les relations transatlantiques.

Il a indiqué que de nombreuses questions seront traitées par les leaders lors du sommet de l’OTAN. La Russie et la Chine figurent parmi les sujets qui seront abordés.

« Nos relations avec la Russie sont à leur plus bas niveau depuis la Guerre froide en raison des actes agressifs de la Russie. Je suis convaincu que les leaders réitéreront notre approche bilatérale au sujet de la Russie, en faveur d’un dialogue associé à une défense puissante »  a affirmé le secrétaire général de l’OTAN.

Concernant la Chine, il a relevé qu’il faut travailler au sujet du changement climatique et du contrôle des armes.

« Le renforcement militaire de la Chine, son influence grandissante et son attitude contraignante engendrent divers défis du point de vue de notre sécurité », a-t-il déclaré.

A une question portant sur la décision de mettre fin à la mission de l’OTAN en Afghanistan, Stoltenberg a fait savoir qu’ils continueront à soutenir l’Afghanistan et à apporter un soutien financier aux forces de sécurité afghanes.

« Nous travaillons également avec les Alliés de l'OTAN sur la façon de maintenir des infrastructures importantes, comme l’aéroport international à Kaboul. La Turquie est aujourd'hui un allié clé pour le fonctionnement de l'aéroport. Un dialogue est actuellement en cours entre différents Alliés, y compris la Turquie, sur la manière exacte dont nous pouvons essayer de continuer à apporter un soutien à l'aéroport et de veiller à ce que l'aéroport continue de fonctionner selon les normes internationales. C'est important non seulement pour l'OTAN, mais aussi pour l'ensemble de la communauté internationale, du point de vue de la présence diplomatique de tous les pays et de la continuité des aides » a-t-il conclu.

 

 



SUR LE MEME SUJET