Angela Merkel favorable à une révision du "concept stratégique" de l'OTAN

La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré, lundi, être favorable à une révision du concept stratégique de l'OTAN afin de mieux faire face aux défis en matière de sécurité, et notamment à ceux posés par la Russie et la Chine

1657818
Angela Merkel favorable à une révision du "concept stratégique" de l'OTAN

 

La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré, lundi, être favorable à une révision du concept stratégique de l'OTAN afin de mieux faire face aux défis en matière de sécurité, et notamment à ceux posés par la Russie et la Chine.

S'exprimant devant les médias avant le sommet de l'OTAN à Bruxelles, Angela Merkel a déclaré : "Les sujets à l'ordre du jour aujourd'hui seront ceux qui nous concernent tous". Elle a ajouté que les défis auxquels ils sont confrontés sont la Russie, d'une part, mais aussi, dans une mesure croissante, la Chine dans la région indo-pacifique.

"Je soutiens l'intention d'élaborer un nouveau concept stratégique, afin de redéfinir clairement les défis et de déterminer la réaction de l'OTAN, lequel sera ensuite adopté en 2022", a-t-elle ajouté.

Le concept stratégique est un document officiel qui expose les missions fondamentales de l'OTAN en matière de sécurité. Il identifie également les principales caractéristiques du nouveau contexte sécuritaire, précise les différents axes de l'approche de l'alliance en matière de sécurité et fournit des lignes directrices pour l'adaptation de ses forces militaires.

Angela Merkel a souligné que les "cyberattaques et la campagne de désinformation" de la Russie constituaient des défis majeurs pour la sécurité des États membres de l'OTAN.

"Les défis hybrides, les cyberattaques, ont une importance croissante, notamment en ce qui concerne la Russie et ses campagnes de désinformation qui touchent de nombreux alliés de l'OTAN, dont l'Allemagne", a-t-elle déclaré.

Les propos de la chancelière allemande sur la menace chinoise et russe ont été repris par le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, qui a mis en garde contre une coopération politique et militaire croissante entre Moscou et Pékin, affirmant qu'elle poserait de "nouveaux dangers" pour l'alliance militaire occidentale.

"L'ordre fondé sur des règles, la base du multilatéralisme, est menacé", avait déclaré Stoltenberg à la presse allemande la semaine dernière.

"La Russie et la Chine ont de plus en plus coopéré récemment, tant au niveau politique que militaire. C'est une nouvelle dimension et un défi sérieux pour l'OTAN. De nouveaux dangers sont en train de se profiler", a-t-il ajouté.

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET