Merkel : "La Turquie est un pays doté d'une importance stratégique"

Angela Merkel a précisé que le sommet des dirigeants de l'UE portera sur les relations turco-européennes et la situation en Méditerranée orientale

1608437
Merkel : "La Turquie est un pays doté d'une importance stratégique"

 

La chancelière allemande, Angela Merkel, a déclaré que la Turquie n'est pas seulement un allié et un partenaire de l'Otan, elle est aussi le deuxième pays le plus peuplé aux frontières extérieures de l’UE, doté d’une importance stratégique.

Dans son discours au Bundestag, Angela Merkel a précisé que le sommet des dirigeants de l'UE portera sur les relations turco-européennes et la situation en Méditerranée orientale.

«Nous savons que le développement et la prospérité de l'UE ne sont possibles qu'avec de bonnes relations avec nos voisins hors UE. Cela est particulièrement valable pour la Turquie, membre de l’Otan, qui entretient des relations multidimensionnelles”, a-t-elle relevé.

Elle a indiqué que Josep Borell, le haut représentant des relations extérieures et de la politique de sécurité de l'UE, avait élaboré un rapport sur ces relations multidimensionnelles.

La chancelière allemande a évalué la situation en Méditerranée orientale.

"Tout d'abord, au terme des actes provocateurs survenus dans les eaux grecques et chypriotes ces derniers mois, la Turquie a opté pour l’aplanissement de tensions dans la région de la Méditerranée orientale et a repris le dialogue avec la Grèce, ce qui est une bonne nouvelle. Les pourparlers des 5+1 sur l'avenir de Chypre se poursuivront sous l'égide des Nations unies”, a-t-elle estimé.

D’autre part, Merkel a déclaré que de nombreux Turcs vivent en Allemagne depuis des années.

"Nous avons des relations très étroites et particulières avec la Turquie”, a-t-elle exprimé.

Elle a souligné que le silence ne fonctionne pas dans les relations.

"Par conséquent, nous allons discuter de la reprise du dialogue de haut niveau entre la Turquie et l’UE. Nous avons des intérêts communs. Y compris les contraintes découlant de l'immigration. Nous pouvons résoudre ce problème avec la Turquie », a-t-elle déclaré.



SUR LE MEME SUJET