L'UE approuve l'application de l'accord sur le Brexit, dès le 1er janvier

L'accord garantit la poursuite des échanges sans droits de douane ni quotas avec le Royaume-Uni.

1553467
L'UE approuve l'application de l'accord sur le Brexit, dès le 1er janvier


 

Les pays de l'Union européenne ont donné leur feu vert au projet d'accord de libre-échange conclu avec le Royaume-Uni, ouvrant ainsi la voie à l'entrée en vigueur de l'accord du Brexit, le 1er janvier prochain.

L'accord garantit la poursuite des échanges sans droits de douane ni quotas avec le Royaume-Uni, temporairement, après sa sortie du marché unique de l'Union européenne au cours de cette année.

"Les ambassadeurs de l'UE ont approuvé à l'unanimité l'application provisoire de l'Accord de commerce et de coopération entre l'UE et le Royaume-Uni à compter du 1er janvier 2021", a annoncé via Twitter le porte-parole de la présidence allemande du conseil de l'UE, Sebastian Fischer.

Fischer, dont le pays occupe actuellement la présidence tournante de l'Union européenne, a ajouté que "la décision est intervenue lors d'une réunion des ambassadeurs de l'Union européenne pour évaluer l'accord commercial".

Et le responsable de préciser que l'accord doit à présent être approuvé par écrit par les gouvernements des 27 Etats-membres de l'UE d'ici mardi ou mercredi.

Jeudi, l’UE et le Royaume-Uni étaient parvenus à un accord commercial sur l’après-Brexit, après plusieurs tentatives qui se sont soldées par un échec.

L'accord entre les deux parties intervient une semaine seulement avant la fin de la période de transition fixée au 31 décembre, pour une sortie définitive du Royaume-Uni de l'UE.

En vertu de l'accord, le volume de la richesse halieutique prise par les pêcheurs britanniques va augmenter, alors qu’il était soumis auparavant aux règles européennes de quotas.

Les pêcheurs britanniques pourront, par ailleurs, continuer à travailler. Ils auront un accès aux zones situées dans les 6-12 milles marins au large des côtes britanniques (eaux territoriales). 

L’accord garantit également aux deux parties de poursuivre l’activité commerciale et d’assurer la circulation des marchandises sans quotas, ni droits des douanes.

Les revenus des citoyens de l'Union européenne provenant de la pêche dans les eaux britanniques s'élèvent à environ 650 millions d'euros, contre 110 millions d'euros pour les pêcheurs britanniques dans les eaux européennes.

Il est à rappeler que les négociations sur l'accord commercial sur le Brexit sont, depuis lundi dernier, entre les mains de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et du Premier ministre britannique, Boris Johnson.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET