Iran / Nucléaire : la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni préoccupés

La France, l’Allemagne et le Royaume-Uni ont exprimé, lundi, leur préoccupation suite à la récente annonce par l’Iran d’installer trois nouvelles centrifugeuses d’enrichissement de l’uranium.

1541072
Iran / Nucléaire : la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni préoccupés

La France, l’Allemagne et le Royaume-Uni ont exprimé, lundi, leur préoccupation suite à la récente annonce par l’Iran d’installer trois nouvelles centrifugeuses d’enrichissement de l’uranium.

Les trois pays s’exprimaient via communiqué, rendu public sur le site du ministère français de l’Europe et des AE.

« L’annonce récente par l’Iran de son intention d’installer trois nouvelles cascades de centrifugeuses avancées dans l’usine d’enrichissement de l’uranium de Natanz (FEP) est contraire au JCPoA et profondément préoccupante », souligne le communiqué conjoint.

« Nous avons par ailleurs pris note avec une vive préoccupation de la loi récemment adoptée par le parlement de l’Iran qui, si elle est mise en œuvre, se traduira par un développement important du programme d’enrichissement de l’Iran », a ajouté la même source.

La France, l’Allemagne et le Royaume-Uni ont considéré, par ailleurs, que la décision de Téhéran de poursuivre son programme nucléaire en dehors de l’accord conclu en 2015 avec les grandes puissances, est de nature à compromettre les voies diplomatiques, les rapports de confiance et la sécurité internationale.

« Un tel mouvement compromettrait nos efforts partagés pour préserver le JCPoA et risque de mettre en péril l’importante opportunité de revenir à la diplomatie que représente l’arrivée de la nouvelle administration américaine », ont affirmé les trois puissances mondiales, saluant les propos du président américain récemment élue, Joe Biden, à ce sujet.

Pour rappel, l’Iran avait conclu le 14 juin 2015 un accord limitant son programme d’enrichissement de l’uranium avec les grandes puissances mondiales, à savoir, les Etats-Unis, la France, la Russie, le Royaume-Uni, la Chine et l’Allemagne contre une levée des sanctions économiques infligées à ce pays.

Cependant, le 8 mai 2018 le président américain Donald Trump a décidé du retrait unilatéral des Etats-Unis dudit accord et de restaurer les sanctions économiques contre Téhéran.

Il avait également menacé les multinationales européennes de taxes supplémentaires s’ils continuaient de coopérer avec l’Iran. Plusieurs d’entre-elles ont dû délocaliser.

AA



SUR LE MEME SUJET