"La décision de Paris de reconnaitre la soi-disant « République du Haut-Karabakh » est provocatrice"

Le ministère des Affaires étrangères de l'Azerbaïdjan a déclaré que la décision du Sénat français reconnaissant la soi-disant « République du Haut-Karabakh » est « partiale » et « provocatrice ».

1534631
"La décision de Paris de reconnaitre la soi-disant « République du Haut-Karabakh » est provocatrice"

 

Le ministère des Affaires étrangères de l'Azerbaïdjan a déclaré que la décision du Sénat français reconnaissant la soi-disant « République du Haut-Karabakh » est « partiale » et « provocatrice ».

Dans une déclaration écrite le ministère a évalué la décision du Sénat français reconnaissant la soi-disant République du Haut-Karabakh.

La déclaration indique que la décision en question a été proposée par des sénateurs pro-arméniens.

"L'approbation par le Sénat français d'une décision partiale peut être considérée comme une provocation." dénonce le communiqué.

La déclaration note que la décision approuvée par le Sénat n'a aucune force juridique.

"L'adoption d'une telle décision par un pays qui assume le rôle de médiateur soulève de sérieux doutes sur la neutralité de ce pays. Cette décision porte également atteinte à la réputation de la France en tant que médiateur équitable dans la société azerbaïdjanaise" estime le ministère.

La déclaration rapporte que les Arméniens de France ont utilisé la question du Haut-Karabakh avant les élections et rappelle que le gouvernement français soutient l'intégrité territoriale de l'Azerbaïdjan.

"Au lieu d'adopter des décisions partiales, le Sénat français peut contribuer à la fois aux intérêts de la France et au développement durable de la région en s'engageant dans des activités au service de la paix, de la stabilité et du développement de la région" rapporte le texte.

La décision de reconnaissance de la soi-disant « République du Haut-Karabakh » avait été approuvée hier au Sénat français.



SUR LE MEME SUJET