France : le Collectif contre l’islamophobie officiellement notifié de dissolution

Sur les réseaux sociaux, le CCIF affirme que le projet de dissolution qui lui a été notifié, jeudi, est « sans objet », puisque l’ONG avait déjà annoncé fin octobre, prendre des mesures pour protéger la lutte contre l’islamophobie.

1531789
France : le Collectif contre l’islamophobie officiellement notifié de dissolution

Le ministère français de l’Intérieur a officiellement notifié la direction du CCIF (Collectif Contre l’Islamophobie en France) de son projet de dissolution, a annoncé l’ONG antiraciste.

Le CCIF estime qu’il s’agit d’une procédure « cédant aux appels de l’extrême droite ».

Depuis l’attentat de Conflans-Sainte-Honorine, le ministère de l’Intérieur avait clairement mis dans son collimateur plusieurs associations dont le CCIF, que Gérald Darmanin lui-même qualifiait d’« ennemi de la République ».

Sur les réseaux sociaux, le CCIF affirme que le projet de dissolution qui lui a été notifié, jeudi, est « sans objet », puisque l’ONG avait déjà annoncé fin octobre, prendre des mesures pour protéger la lutte contre l’islamophobie.

« Le CCIF, conformément à ce qui a été annoncé (...), a déjà déployé une large partie de ses activités à l’étranger » et le « projet de dissolution » est donc « sans objet », a fait savoir l’association dans un communiqué précisant que « son siège social a été transféré à l’étranger ».

L’ONG reconnue au niveau international pour la qualité de son travail « continuera à apporter son assistance juridique aux personnes victimes d’islamophobie et informera les instances internationales de l’état d’avancement de la lutte contre les discriminations et pour l’égalité en France », poursuit le communiqué.

L’association humanitaire musulmane Barakacity avait déjà été dissoute le 28 octobre dernier pour des motifs qui ne concernent en rien ses activités.

AA



SUR LE MEME SUJET