Islamophobie en France: le CCIF saisit le Conseil des droits de l'homme de l'ONU

Le Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF) a lancé un appel au Conseil des droits de l'homme des Nations Unies (ONU) au sujet de l'attitude de l'administration du président Emmanuel Macron envers les musulmans.

1513229
Islamophobie en France: le CCIF saisit le Conseil des droits de l'homme de l'ONU

 

Le Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF) a lancé un appel au Conseil des droits de l'homme des Nations Unies (ONU) au sujet de l'attitude de l'administration du président Emmanuel Macron envers les musulmans.

Dans sa déclaration, le CCIF qui travaille sur les cas des musulmans victimes de discrimination et d'attaques dans le pays, note que le Conseil des droits de l'homme de l'ONU a été saisi au sujet des tentatives de fermeture d’associations musulmanes et d’organisations non gouvernementales par l’administration de Macron.

Dans une déclaration qu'il a faite la veille au soir, Macron a déclaré que la fermeture du collectif pro-palestinien Sheikh Yassine sera évaluée lors de la réunion du Conseil des ministres qui se tiendra aujourd'hui.

Le projet de loi sur la lutte contre les idées séparatistes préparé par l'administration d’Emmanuel Macron vise à faire plus de pression sur les musulmans et les associations dans le pays, à contrôler plus étroitement le financement des mosquées et à empêcher l’arrivée de responsables religieux de l'étranger en France.

D'autre part, le ministre français de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a dit être gênés des rayons particuliers pour les produits alimentaires halals dans les supermarchés du pays.

Darmanin a fait des déclarations sur la chaîne BFMTV.

Il s’est dit choquée par le fait qu'il existe des rayons spéciaux pour les produits alimentaires halals dans les supermarchés et qu'il en était gêné, affirmant qu ' « il ne devrait pas y avoir de rayons avec uniquement des produits alimentaires halal ».

Le ministre Darmanin a défendu que des caricatures blasphématoires contre le prophète Mohammed peuvent être publiées dans le pays et montrées dans les cours scolaires.

Darmanin a indiqué que 358 lieux, dont des mosquées, ont été fermés en France au cours des 3 dernières années et 428 étrangers ont été expulsés.

En France, les pressions et les incursions contre les organisations non gouvernementales musulmanes se sont multipliées ces derniers jours.



SUR LE MEME SUJET