Haut-Karabakh: La France doit rester impartiale, selon Le Drian

« Nous ne serions plus légitimes si nous prenions partie pour l'un ou l'autre des pays »

1508534
Haut-Karabakh: La France doit rester impartiale, selon Le Drian

 

Le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian s’est exprimé en faveur de “l’impartialité” de la France dans la question du Haut-Karabakh.

En réponse à une question posée à l’Assemblée nationale et aux appels de soutien à l’Arménie, le ministre a rappelé que « le mandat qui a été confié par l'OSCE en 1994 avec la Russie et les Etats-Unis pose une exigence d'impartialité de la France dans le contexte de crise du Haut-Karabakh ».

« Nous ne serions plus légitimes si nous prenions partie pour l'un ou l'autre des pays », a-t-il assuré.

Lors de son allocution, Le Drian a mis l’accent sur « la relation bilatérale étroite » de la France avec l’Arménie, tout en précisant que son pays a également  « une longue relation avec l'Azerbaïdjan ».



SUR LE MEME SUJET