L'Union européenne refuse de reconnaître la légitimité du président de la Biélorussie

L'Union européenne a annoncé, jeudi, ne pas reconnaître la légitimité du président biélorusse Alexandre Loukachenko, ni les résultats des récentes élections présidentielles dans le pays.

1496844
L'Union européenne refuse de reconnaître la légitimité du président de la Biélorussie

 

L'Union européenne a annoncé, jeudi, ne pas reconnaître la légitimité du président biélorusse Alexandre Loukachenko, ni les résultats des récentes élections présidentielles dans le pays.

C’est ce qui ressort des déclarations du Haut Représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, après la prestation de serment de Loukachenko, mercredi.

Borrell a expliqué que les récentes élections présidentielles en Biélorussie ne se sont pas déroulées dans une atmosphère juste et libre et que l'Union européenne rejette leurs résultats.

Pour le Haut Représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, le maintien de Loukachenko au pouvoir pendant une période supplémentaire, aggraverait la crise politique en Biélorussie.

Dans ce contexte, il a tenu à souligner que l'UE soutenait les revendications démocratiques du peuple biélorusse et appelait à de nouvelles élections présidentielles sous la supervision de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

La cérémonie de prestation de serment de Loukachenko a eu lieu au Palais de l'Indépendance, dans la capitale Minsk, a indiqué le bureau de presse présidentiel dans un communiqué.

Après la cérémonie, il a déclaré que les Biélorusses n'ont pas seulement réélu leur président, ils ont "défendu la paix et la souveraineté de la Biélorussie".

Des protestations ont éclaté dans le pays après que Loukachenko, au pouvoir depuis 1994, ait été déclaré vainqueur des élections du 9 août, alors que les candidats de l'opposition accusent le gouvernement d'avoir truqué le vote.

L'OTAN et les dirigeants européens ont exhorté Loukachenko à entamer un dialogue avec l'opposition et à respecter les droits fondamentaux des citoyens biélorusses.

 

AA



SUR LE MEME SUJET