Interdiction de distribution de repas aux migrants: un tribunal français rejette la requête des ONG

Les associations et ONG ont exprimé leur intention de faire appel devant le Conseil d’Etat.

1496038
Interdiction de distribution de repas aux migrants: un tribunal français rejette la requête des ONG

 

Le tribunal administratif de Lille a rejeté la demande déposée par 13 associations et ONG pour contester l’interdiction de distribution de repas aux migrants à Calais.

L’arrêté dans ce sens avait été émis par la préfecture du Pas-de-Calais le 10 septembre et interdisait toute distribution de repas par des associations non mandatées par l’Etat dans certains lieux de la ville.

Dans leur requête, les 13 associations et ONG ont soutenu que cet arrêté allait à l’encontre du droit d’avoir une vie honorable, de solidarité et d’aider autrui.

En contrepartie, le tribunal a rejeté cette demande sous prétexte que « la situation actuelle ne caractérise pas des conditions de vie indignes de nature à justifier la suspension en urgence de l’arrêté ».

Les associations et ONG ont exprimé leur intention de faire appel devant le Conseil d’Etat.

La préfecture du Pas-de-Calais avait justifié l’émission de cet arrêté par les problèmes engendrés par les distributions de repas, qui, en même temps, constituaient un risque de santé en raison de la pandémie de Covide-19.

 

 


Mots-clés: #repas , #migrants , #calais

SUR LE MEME SUJET