La CEDH condamne la France pour des traitements inhumains et dégradants de demandeurs d’asile

La Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH) a condamné la France pour les « conditions d’existence inhumaines » auxquelles sont confrontés les demandeurs d’asile

1447725
La CEDH condamne la France pour des traitements inhumains et dégradants de demandeurs d’asile

 

La Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH) a condamné la France pour les « conditions d’existence inhumaines » auxquelles sont confrontés les demandeurs d’asile, a annoncé jeudi l’institution dans un communiqué publié en ligne.

Paris devra verser au total 32 mille euros aux trois requérants, originaires de Russie, d’Iran, et d’Afghanistan.

La CEDH estime que la France a contraint trois demandeurs d’asile, majeurs isolés, à subsister « dans la rue sans ressources financières ».

Les indemnités auxquelles ils ont droit dans l’attente du traitement de leur demande, ne leur ont été versées qu’après un délai très long.

« Cette situation a suscité chez eux des sentiments de peur, d’angoisse ou d’infériorité, propres à conduire au désespoir » a considéré la Cour.

Les autorités françaises sont ainsi « tenues pour responsables des conditions dans lesquelles les requérants se sont trouvés pendant des mois, vivant dans la rue, sans ressources, sans accès à des sanitaires, ne disposant d’aucun moyen de subvenir à leurs besoins essentiels et dans l’angoisse permanente d’être attaqués et volés ».

Les juges de la CEDH ont considéré à l’unanimité que « les requérants ont été victimes d’un traitement dégradant témoignant d’un manque de respect pour leur dignité ».

Pour rappel, il s’agit de la quatrième condamnation Européenne de la France en un mois.

 

 

AA
 



SUR LE MEME SUJET