France : Manifestations à Strasbourg pour condamner le meurtre de George Floyd

Les manifestants ont scandé des slogans contre le racisme, la violence et la discrimination, brandissant des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : "le vrai virus, c'est le racisme"

1430665
France : Manifestations à Strasbourg pour condamner le meurtre de George Floyd

 

La ville française de Strasbourg a été, vendredi soir, le théâtre de manifestations condamnant le meurtre de l'Afro-Américain, George Floyd, par un policier blanc aux États-Unis.

Floyd, 46 ans, a été tué par un policier blanc lors de son interpellation, le 25 mai, à Minneapolis, Minnesota, dans le nord des États-Unis.

Les images de l’arrestation brutale de Floyd, qui a mené à son décès, ont été massivement relayées sur les réseaux sociaux, provoquant l’indignation des internautes et des manifestations de protestation à travers les villes américaines.

Des émeutes ont également éclaté en réaction à ce nouvel incident à caractère raciste, marquées d’actes de violence et de confrontations avec la police, contraignant les autorités à décréter un couvre-feu dans plusieurs villes du pays, dont la capitale, Washington D.C.

Le président américain Donald Trump a même exhorté, vendredi, les gouverneurs des États à convoquer la Garde nationale pour faire face aux émeutes qui balayent le pays depuis le meurtre de Floyd.

De nombreuses villes du monde ont connu des manifestations de protestation similaires pour dénoncer le racisme, à l’instar de la ville française de Strasbourg qui a été, vendredi soir, le théâtre d’une manifestation de protestation qui a vu des milliers de manifestants se rassembler sur la place "Kleber" de la ville, pour condamner les violences policières et le racisme.

Les manifestants ont scandé des slogans contre le racisme, la violence et la discrimination, brandissant des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : "le vrai virus, c'est le racisme", "No justice, no peace" ("Pas de justice, pas de paix"), "Stop killing black people" ("Cessez de tuer des Noirs"), ainsi que des banderoles reprenant le slogan "Black lives matter" (Les vies noires comptent).

Les manifestants, qui ont tenu à participer à la manifestation vêtus de noir, ont observé une minute de silence en hommage à George Floyd et ont également réclamé justice pour le jeune Adama Traoré (24 ans), tué à la suite de son interpellation par des gendarmes français en 2016.

Des appels à manifester, samedi, contre les violences policières ont également été lancés dans plusieurs villes de France, malgré l'interdiction des rassemblements de plus de dix personnes conformément aux mesures restrictives imposées par la crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus.

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET