France : les enfants de retour sur les bancs de l’école

La majorité des écoles primaires et maternelles françaises a rouvert ce mardi matin pour accueillir les enfants sur la base du volontariat, après près de deux mois de confinement

1415876
France : les enfants de retour sur les bancs de l’école

 

Après être restées fermées, depuis le 14 mars, les écoles de France ont pu rouvrir leurs portes ce mardi matin pour accueillir uniquement les élèves dont les parents ont fait le choix d’un retour physique en classe.

Seules les classes de grandes sections de maternelle ainsi que les CP (Cours préparatoire), et CM2 (Cours moyen 2), effectuent leur retour, selon un calendrier établi par le ministère de l’Education nationale et qui échelonne l’accueil des élèves.

Dans un contexte de pandémie mondiale encore peu maîtrisée, ils étaient peu nombreux devant le portail d’une école de Nice (sud-est), où la correspondante de l’Agence Anadolu est allée à la rencontre des parents.

Les enfants ont été accueillis un par un, avant d’être accompagnés en classe par un adulte pour les encadrer, avec interdiction de s’appuyer sur les murs ou sur les rampes des escaliers.

« On a fait le choix de revenir ce matin, en faisant confiance au gouvernement, mais aussi parce que notre fils avait vraiment envie de retrouver ses camarades », explique Louisa, dont le petit garçon est en classe de CP.

Elle souligne, toutefois, qu’au moment d’entrer dans l’école, il était « un peu stressé de voir le personnel avec des masques, et comprendre que ce ne serait pas le même fonctionnement qu’avant ».

De son côté, Marie, qui travaille elle-même dans l’école, explique avoir choisi de ne pas remettre ses petits en classe, alors même qu’elle y travaille.

Elle affirme être « obligée de retourner travailler car le dispositif de chômage partiel a pris fin », mais ne pas souhaiter « exposer » ses enfants « au moindre risque ».

Selon une enseignante, sous couvert d’anonymat, une infirmière scolaire va passer dans les classes dans la journée pour rassurer les élèves, leur expliquer les procédures de lavage des mains et les nouvelles mesures de distanciation sociale.

La première étape de déconfinement a été amorcée, lundi, avec une augmentation de l’offre de transports, la réouverture d’une grande partie des commerces ainsi que la possibilité de se déplacer sans attestation dérogatoire.

Une deuxième étape se déroulera à compter du 2 juin avec un possible nouvel allègement des restrictions qui pourrait être annoncé d’ici fin mai.

À ce stade, la France recense 26.643 morts depuis le début de l’épidémie.

 

 

 

AA
 



SUR LE MEME SUJET