Coronavirus : l’OMS condamne les propos « colonialistes et racistes » des médecins français

"L’héritage de la mentalité coloniale doit prendre fin"

1392662
Coronavirus : l’OMS condamne les propos « colonialistes et racistes » des médecins français

 

L’Organisation mondiale de la Santé a fermement condamné deux médecins français qui estimaient bon que les vaccins et médicaments développés contre le coronavirus soient « testés en Afrique ».

Lors d’une conférence de presse organisée par visioconférence, le directeur général de l’OMS, Tredos Adhanom Ghebreyesus, a indiqué que les recherches pour un vaccin progressent rapidement, bien que moins de 100 jours se soient écoulés depuis la première déclaration au sujet du coronavirus.

Selon le directeur général, près de 20 instituts et compagnies travaillent sur le développement d’un vaccin. « L’OMS est déterminé à assurer un partage équitable des médicaments et vaccins pour tous les pays et populations » a-t-il certifié.

Il a rappelé par la suite les déclarations de certains médecins français qui estimaient bon de tester les vaccins en Afrique.

« Si ces déclarations sont vraies, je suis terrifié.  Ce genre de propos racistes vont à l’encontre de l’esprit de solidarité » a déploré Ghebreyesus.

Il a souligné que l’Afrique ne peut et « ne sera un terrain d’essai pour aucun vaccin », précisant que le test du vaccin sera réalisé suivant les protocoles sans faire de distinction que ce soit en Afrique ou en Europe.

Pour le directeur de l’OMS, ces propos sont « honteux » et « terrifiants ».

« Si un test doit être effectué dans un lieu, il faut adopter une approche égale. L’héritage de la mentalité coloniale doit prendre fin. L’OMS ne permettra pas cela de se faire. Au 21e siècle, entendre de telles déclarations de scientifiques est honteux et terrifiant. Nous les condamnons fermement » a-t-il conclu.

 



SUR LE MEME SUJET