France / Covid-19 : "Le retour à la normale n'est pas pour demain", selon Edouard Philippe

Le gouvernement français a durcit les règles de confinement en adoptant de nouvelles restrictions aux déplacements

1384136
France / Covid-19 : "Le retour à la normale n'est pas pour demain", selon Edouard Philippe

 

Les marchés, jusque-là ouverts, sont officiellement fermés et les sorties pour faire du sport, sont désormais limitées à une heure dans un rayon d’un kilomètre du domicile, dans toute la France, a annoncé lundi soir le chef du gouvernement Édouard Philippe au cours d’une intervention télévisée.

« Nous n'hésiterons pas là où c'est nécessaire, où la situation l'impose de prendre des mesures de couvre-feu », a-t-il précisé à l’antenne de TF1, annonçant le durcissement de certaines règles de confinement.

Depuis le 17 mars à midi, les Français ne sont plus autorisés à quitter leurs domiciles, sauf pour des motifs alimentaires, médicaux ou professionnels.

Édouard Philippe a annoncé la fermeture des marchés ouverts, encore très fréquentés malgré le confinement.

Il a, par ailleurs, précisé le durcissement des règles concernant les autorisations de sorties.

« Sortir pour promener ses enfants ou pour faire du sport, ça doit être dans un rayon d’un km de chez soi au maximum, pour une heure, et évidemment tout seul, et une fois par jour », a expliqué le Premier ministre, précisant que l’horaire exact de sortie devrait désormais être apposé sur l’attestation dérogatoire de déplacement.

Jusqu’alors, les déplacements de ce type n’étaient pas limités de manière officielle dans le temps et l’horaire de sortie n’était pas nécessaire.

S’agissant des sorties à caractère médical, elles ne pourront être opérées que sur convocation expresse du médecin ou pour une urgence.

Il a indiqué, enfin, que « le temps du confinement peut durer encore quelques semaines » et que le retour « à la normale n’est pas pour demain ».

Pour rappel, le bilan de l’épidémie de coronavirus en France s’élève à 19856 cas confirmés dont 860 décès.

Après presque une semaine de confinement, le pays a enregistré lundi la plus forte progression du nombre de personnes contaminées et de décès avec 3176 contaminations et 186 décès en seulement 24 heures.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET