La CIA et les renseignements allemands ont placé sous écoute les gouvernements de plus de 120 pays

Il s'est avéré que la CIA et la BND ont écouté les membres de gouvernements de nombreux pays, avec des appareils vendus par une société écran à plus de 120 pays.

La CIA et les renseignements allemands ont placé sous écoute les gouvernements de plus de 120 pays

Il s'est avéré que la Central Intelligence Agency (CIA), service fédéral s'occupant notamment du renseignement étranger des États-Unis, et l'Agence allemande de renseignement étranger (BND) ont écouté les représentants des gouvernements de nombreux pays depuis des décennies grâce aux appareils qu'ils ont vendus à plus de 120 pays par l'intermédiaire d'une société écran suisse.

- "Coup du siècle"

Selon les informations récoltées et traitées par le journal Washington Post et l'agence de presse allemande ZDF, basées sur des documents secrets de la CIA et du BND, les deux agences en question se sont infiltrées dans plus de 120 pays grâce à des appareils vendus par la société suisse "Cyrpto AG".

La CIA et la BND, les propriétaires secrets de Cyrpto, des années 40 jusqu'au début des années 2000, après la fin de la Seconde Guerre mondiale, ont brisé les codes et protections des plateformes grâce à ces appareils vendus par l'intermédiaire de cette société écran.

Dans les articles du Washington Post et de la ZDF, il est noté que les membres de gouvernements de nombreux pays, dont la Turquie, le Pakistan, l'Inde, l'Iran, ont été placés sur écoute via ces appareils.

Dans les documents capturés par le Washington Post et la ZDF, il est indiqué que Cyrpto a gagné des millions de dollars tout en offrant un accès secret aux renseignements des pays, et cette situation est appelée le "coup d'État du siècle du renseignement".

- Des notes intéressantes

Selon les documents, un aspect particulier du dossier est que "des gouvernements étrangers ont payé aux États-Unis et à l'Allemagne de l'Ouest beaucoup d'argent pour que leurs secrets soient lus par au moins deux pays étrangers".

Il est également à noter que les États-Unis ont écouté l'Iran lors de la crise des otages de 1979 en Iran, de 1986 en Libye, et lors du bombardement d'une discothèque à Berlin-Ouest.

- Le partenariat a pris fin au début des années 90

Les articles précisent également que les services de renseignements allemands avaient quitté l'entreprise au début des années 1990 lorsque les différends concernant l'argent sont apparus et que les États-Unis ont voulu écouter certains des alliés de l'Allemagne. Puis la CIA a racheté les actions du service de renseignement allemand.

Dans un communiqué publié sur son site officiel après la parution de la nouvelle, "nous n'avons aucune relation avec la CIA ou la BND, et nous n'avons jamais eu de relation avec la CIA ou la BND", a déclaré la société Crypto, qui s'est scindée en deux en 2018 après que la CIA ait vendu ses actions.

La CIA n'a pas encore fait de déclaration à ce sujet.

AA



SUR LE MEME SUJET