Manifestations contre la réforme des retraites/Macron : "Mais allez en dictature !"

Le président de la République française Emmanuel Macron a sévèrement réagi contre les manifestations qui se poursuivent depuis plus d’un mois dans l’ensemble de l'Hexagone

Manifestations contre la réforme des retraites/Macron : "Mais allez en dictature !"

 

Le président de la République française Emmanuel Macron a sévèrement réagi contre les manifestations qui se poursuivent depuis plus d’un mois dans l’ensemble de l'Hexagone.

A son retour d’Israël, Emmanuel Macron a accordé une interview à la radio J et aux journaux Le Figaro et Le Monde.

« La dictature est un régime où les leaders ne changent jamais. Si la France c’est cela, alors allez en dictature et vivez là-bas », a-t-il lancé.

Il a précisé que lorsque la violence se répand et que la colère monte l’État devient une cible.

« Ceux qui font appel à la violence et ceux qui les soutiennent oublient que nous sommes en démocratie », a-t-il poursuivi.

Il a réagi contre l’opposition qui prétend que le pays ‘s’est transformé en dictature’.

« Aujourd’hui s’est installé dans notre société et de manière séditieuse par des discours politiques extraordinairement coupable, l’idée que nous ne serions plus dans une démocratie, qu’il y a une forme de dictature qui s’est installée. Mais allez en dictature ! une dictature est un régime où une personne ou un clan décide des lois. Une dictature c’est quand on ne change pas les dirigeants, jamais. Si la France c’est cela, essayez la dictature et vous verrez », a-t-il fustigé.

« La dictature elle justifie la haine et la violence, mais dans la démocratie il n’y a pas de place à la violence », a déclaré Macron.

« Tous ceux qui aujourd’hui se taisent sur ce sujet, sont les complices aujourd’hui et pour demain, de l’affaiblissement de notre démocratie et de notre République », a-t-il conclu.

D’autre part, la politicienne française Ségolène Royal qui a fait des déclarations aux journalistes, a affirmé que la France s’est tranformée en régime autoritaire et que le gouvernement français n’écoute pas et n'en fait qu’à sa tête.

« Quand on voit dans le monde entier des images de violence, de ce qui se passe en France dans la rue, il y a beaucoup d’interrogations sur la nature de ce régime. En effet, il y a une vraie crise démocratique dans le pays », a-t-elle souligné.



SUR LE MEME SUJET