Paris, Londres et Berlin appellent l’Iran «au plein respect» de l’accord de Vienne sur le nucléaire

La France, le Royaume-Uni et l’Allemagne appellent à ce que « l'Iran revienne au plein respect de ses obligations au titre de l’accord » de Vienne sur le nucléaire, dans un communiqué conjoint publié par la présidence française

Paris, Londres et Berlin appellent l’Iran «au plein respect» de l’accord de Vienne sur le nucléaire

 

La France, le Royaume-Uni et l’Allemagne appellent à ce que « l'Iran revienne au plein respect de ses obligations au titre de l’accord » de Vienne sur le nucléaire, dans un communiqué conjoint publié par la présidence française.

Les trois pays européens veulent « préserver le régime de non-prolifération nucléaire » et « veiller à ce que l'Iran ne développe jamais une arme nucléaire », lit-on dans le communiqué.

« Ensemble, nous avons exprimé sans équivoque nos regrets et notre préoccupation après la décision des États-Unis de se retirer du JCPoA (accord de Vienne) et de réimposer des sanctions contre l'Iran » rappellent conjointement Paris, Londres et Berlin dans leur communiqué.

Ils estiment par ailleurs qu’il « est essentiel que l'Iran revienne au plein respect de ses obligations au titre de l’accord ».

Les trois pays font en outre état de leur « profonde préoccupation face aux actions entreprises par l'Iran en violation de ses engagements depuis juillet 2019 » et se réservent la « possibilité de recourir à toutes les stipulations du JCPoA pour le préserver, et pour résoudre les questions relatives à la mise en œuvre par l’Iran de ses engagements au titre du JCPOA, dans le cadre de celui-ci ».

Les initiateurs du communiqué estiment que « les événements récents ont mis en évidence le rôle déstabilisateur de l’Iran dans la région » et réintègrent leur « engagement en faveur de la sécurité » des « alliés et partenaires dans la région ».

« Nous exhortons l'Iran à annuler toutes les mesures incompatibles avec l'accord » et « nous appelons l'Iran à s'abstenir de toute nouvelle action violente ou de prolifération ; et nous restons prêts à engager le dialogue avec l’Iran sur cette base afin de préserver la stabilité de la région » concluent les alliés européens.

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET