France: Édouard Philippe « disposé à retirer » l’âge pivot de départ à la retraite

Le Premier ministre français, Édouard Philippe, a annoncé samedi, dans un courrier adressé aux syndicats, être « disposé à retirer » l’âge pivot de départ à la retraite, du projet de réforme qui sera présenté à l’Assemblée nationale le 24 janvier

1339066
France: Édouard Philippe « disposé à retirer » l’âge pivot de départ à la retraite

 

Le Premier ministre français, Édouard Philippe, a annoncé samedi, dans un courrier adressé aux syndicats, être « disposé à retirer » l’âge pivot de départ à la retraite, du projet de réforme qui sera présenté à l’Assemblée nationale le 24 janvier.

L’instauration d’un âge pivot à 64 ans pour bénéficier d’un départ à la retraite à taux plein, avait suscité la crispation du corps syndical, formellement opposé à cette mesure.

« Pour démontrer ma confiance envers les partenaires sociaux, et ne pas préjuger de l'issue de leurs travaux concernant les mesures à prendre pour atteindre l'équilibre en 2027, je suis disposé à retirer du projet de loi la mesure de court terme que j'avais proposée, consistant à converger progressivement à partir de 2022 vers un âge d'équilibre de 64 ans en 2027 » a affirmé le chef du gouvernement dans son écrit qu’Anadolu a pu consulter.

L’étude sur le financement des retraites « remettra ses conclusions d'ici la fin du mois d'avril 2020 », et l’âge pivot est ainsi abandonné en l’attente des résultats et d’une éventuelle solution de remplacement.

Cette annonce intervient au lendemain des concertations menées toute la journée de vendredi auprès des syndicats.

Si certains, comme la CFDT (confédération française démocratique du travail) conditionnaient l’arrêt du mouvement de grève au retrait de l’âge pivot dans la loi, ce n’est pas le cas de la CGT (confédération générale du travail) qui exige le retrait total du projet de réforme.

Dans un communiqué publié immédiatement après la réception du courrier d’Edouard Philippe ce samedi, la CFDT a salué « le retrait qui marque la volonté de compromis du gouvernement ».

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET