Crise Iran/États-Unis: « La situation est très grave » selon Jean-Yves Le Drian

« Il y a un enchaînement d'escalade qui peut amener à un conflit » a-t-il prévenu

1335826
Crise Iran/États-Unis: « La situation est très grave » selon Jean-Yves Le Drian

Le ministre français des affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a déploré lundi une « situation très grave » qui pourrait « amener à un conflit », au cours d’une interview télévisée où il évoquait la crise entre l’Iran et les États-Unis.

« Il y a un enchaînement d'escalade qui peut amener à un conflit » a-t-il prévenu à l’antenne de BFMTV.

S’il affirme qu’il « y a toujours de la place pour la diplomatie », Jean-Yves Le Drian, a déploré la dégradation de la situation entre les États-Unis et la république d’Iran.

Il a fait savoir que « la position de la France est d’aboutir à la désescalade ».

S’agissant des ressortissants français qui pourraient se rendre en Irak ou en Iran, le chef de la diplomatie a formellement déconseillé tout déplacement dans ces deux pays en l’état actuel de la situation.

Il assure avoir « pris toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité » des français.

S’il regrette que « l’accord sur le nucléaire iranien se détricote tous les deux mois par de mauvaises décisions iraniennes et américaines », il a souhaité réaffirmer l’engagement de la France dans la région dans le cadre de la coalition contre Daech qui « n’est pas morte » et qu’il « faut poursuivre ».

Le Drian espère que « les deux parties s’engagent dans un processus de négociations » et évitent les réactions de « représailles ».

« Personne ne veut la guerre : tout le monde dit qu'il faut arrêter l'escalade » a-t-il conclu, rappelant que l’Union Européenne était unanime sur le sujet.

Pour rappel, dimanche, le Parlement irakien a voté une résolution visant à mettre fin à la présence militaire étrangère sur son territoire et à déposer une plainte officielle auprès du Conseil de sécurité contre les États-Unis pour sa "violation de la souveraineté irakienne" après l’assassinat, vendredi, du général iranien Qassem Soleimani dans un raid mené par les Etats-Unis dans la capitale irakienne, Bagdad.AA



SUR LE MEME SUJET