L'Italie abrège la procédure d'expulsion des demandeurs d'asile déboutés

Le gouvernement italien a édicté un nouveau décret définissant les nouvelles procédures de rapatriement des demandeurs d'asile déboutés

1282431
L'Italie abrège la procédure d'expulsion des demandeurs d'asile déboutés

 

Le gouvernement italien a édicté, vendredi, un nouveau décret définissant les procédures de rapatriement des demandeurs d'asile déboutés.

Le ministre italien des Affaires étrangères, Luigi Di Maio, accompagné du ministre de la Justice, Alfonso Bonafede, a tenu une conférence de presse au siège de son ministère pour annoncer le nouveau décret qui classerait 13 pays comme "sûrs".

Di Maio a expliqué que les demandeurs d'asile déboutés n’étaient expulsés du pays qu’au bout de deux ans, en raison de leur recours devant la Cour d'appel. Ce délai sera désormais réduit à quatre mois.

Le ministre italien a indiqué qu’en vertu du décret, si la réponse à la demande d'asile s’avérait négative, les demandeurs déboutés ne pourraient pas rester en Italie, puisque le mécanisme de rapatriement pourra être activé avec effet immédiat.

Concernant le fait que la Libye et l'Egypte ne figurent pas dans la liste des pays cités dans le décret, Di Maio a déclaré que les rapatriements ne seraient effectués que vers des pays sûrs.

Et de souligner que "la Libye demeure une source de grande préoccupation pour l'Italie".

La liste des pays figurant dans le décret comprend l'Albanie, l'Algérie, la Bosnie-Herzégovine, le Cap-Vert, le Kosovo, le Ghana, la Macédoine du Nord, le Maroc, le Monténégro, le Sénégal, la Serbie, la Tunisie et l'Ukraine.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET