France : le tribunal de Lyon juge «légitime» le décrochage d'un portrait de Macron

Le tribunal de Lyon a jugé «légitime» le décrochage d'un portrait du président de la République française Emmanuel Macron par les activistes

1271129
France : le tribunal de Lyon juge «légitime» le décrochage d'un portrait de Macron

 

Le tribunal de Lyon a jugé «légitime» le décrochage d'un portrait du président de la République française Emmanuel Macron par les activistes.

Selon une information parue dans la presse française, le tribunal correctionnel de Lyon a relaxé deux activistes écologistes pour avoir réquisitionné un portrait du président en février dernier. Le juge a invoqué «l'état de nécessité» et un «motif légitime».

La décision est inédite : un juge du tribunal correctionnel de Lyon a invoqué lundi 16 septembre « l’état de nécessité » et le « motif légitime » pour relaxer deux militants poursuivis pour avoir décroché un portrait d’Emmanuel Macron en février dans une mairie d’arrondissement à Lyon.

Dans sa décision, lundi, le juge a reconnu que le vol de «l'objet d'une valeur fortement symbolique» était bien matérialisé. Mais, selon lui, la réalité du dérèglement climatique «affecte gravement l'avenir de l'humanité», ce qui légitime «d'autres formes de participation» des citoyens, «dans le cadre d'un devoir de vigilance critique».

Le 2 septembre, le parquet avait requis une amende de 500 euros contre les deux militants, un homme et une femme âgés de 32 et 33 ans, qui avaient décroché le portrait du président de la République dans la mairie du 2e arrondissement de Lyon. «Le vol est constitué et il ne règle en rien le dérèglement climatique», avait alors estimé la procureur Rozenn Huon.



SUR LE MEME SUJET