France/Crise des urgences: le ministère de la Santé débloque 754 millions d’euros

Une série de douze mesure a été annoncée par la ministre de la Santé, Agnès Buzyn.

France/Crise des urgences: le ministère de la Santé débloque 754 millions d’euros

La ministre française de la Santé, Agnès Buzyn, a annoncé lundi, au cours d’une conférence de presse, une série de douze mesures pour un coût total de 754 millions d’euros, destinés à répondre à la crises des services hospitaliers d’urgence.

Les fonds seront déployés sur trois ans.

« 50 maisons médicales de garde seront ouvertes dans tous les territoires où les urgences sont saturées », a annoncé la ministre.

Faisant face à une crise inédite des services d’urgences français, matérialisée par des grèves à répétition du personnel médical, Agnès Buzyn a, dans un premier temps, rencontré les organisations syndicales et le personnel hospitalier, avant de faire ses annonces.

Elle souhaite que les services d’urgences puissent accueillir les personnes âgées avec un « service d’admissions directes ».

Les personnels hospitaliers affectés à des services d’urgences verront leur salaire augmenter de 100 euros nets, mis à part les médecins.

La ministre souhaite, par ailleurs, créer un « Service d'accès aux soins (SAS) pour répondre à toute heure et en tout lieu à la demande de soins » et ainsi désengorger les consultations aux urgences.

Agnès Buzyn a également annoncé vouloir doter « la médecine de ville des mêmes outils de prise en charge que les services d’urgence ».

D’autres mesures plus techniques concernent la prise en charge des transports médicalisés ou encore l’installation de vidéosurveillance dans les véhicules de Samu.

Agnès Buzyn était très attendue, lundi, par le personnel hospitalier qui réclame, depuis près de six mois, des mesures pour améliorer le fonctionnement des services d’urgence.AA


Mots-clés: agnes buzyn , france

SUR LE MEME SUJET