Les actes islamophobes ont quadruplé après les propos de Johnson sur les femmes portant la burqa

Les actes islamophobes ont quadruplé en 2018 après des propos du Premier ministre britannique Boris Johnson sur les femmes portant la burqa.

1263011
Les actes islamophobes ont quadruplé après les propos de Johnson sur les femmes portant la burqa

 

Les actes islamophobes ont quadruplé en 2018 après des propos du Premier ministre britannique Boris Johnson sur les femmes portant la burqa.

L’Institut Tell Mama qui observe les crimes de haine en Angleterre, a publié son rapport pour 2018.

Selon ce rapport, Boris Johnson qui a été nommé Premier ministre le mois dernier, avait écrit une chronique en 2018 pour Daily Telegraph où il faisait ressembler les femmes portant la burqa à « des boites aux lettres » ou « des braqueurs de banque ».

Suite à la publication de cet article, une hausse de 375% a été observée dans les crimes de haine contre les musulmans.

28 crimes de haine ont été commis contre les musulmans dont 22 contre des femmes portant la burqa, à la suite de la publication de l’article.

Un autre événement qui a multiplié les actes islamophobes dans ce pays a été la campagne lancée par une lettre anonyme titrée « Sanctionne un musulman ».

Durant cette campagne, 37 crimes de haine ont été observées.

La plupart des crimes de haine contre les musulmans s’est produite dans l’espace public. Ceci expose que l’islamophobie est considérée comme « un courant principal » et « normale ».

Selon le rapport, la hausse des actes xénophobes et islamophobes manifeste une croissance générale de l’intolérance et de la haine.

La lettre anonyme publiée en mars 2018 et titrée « Journée de sanction pour un musulman » appelait ouvertement le peuple à la violence contre les musulmans.



SUR LE MEME SUJET