Partage des exécutions de Daesh sur Twitter : Marine Le Pen renvoyée en correctionnelle

La leader du RN a été renvoyée en correctionnelle suite au partage sur Twitter des images  montrant les exécutions faites par Daesh.

1217636
Partage des exécutions de Daesh sur Twitter : Marine Le Pen renvoyée en correctionnelle

 

La presse française a fait savoir que la présidente du Rassemblement national (RN) Marine Le Pen a été renvoyée devant le tribunal correctionnel de Nanterre pour avoir partagé en 2015 sur Twitter des images montrant les exécutions réalisées par les terroristes de Daesh.

En mars 2018, Le Pen avait été mise en examen pour "diffusion de messages violents accessibles à un mineur". Son immunité parlementaire au Parlement européen et à l’assemblée nationale française avait été levée.

Le Pen avait refusé la demande de « test psychiatrique » du tribunal.

En cas de condamnation, elle risque trois ans d'emprisonnement et 75.000 euros d'amende.

En 2015, en réaction à un journaliste qui avait fait un parallélisme entre le RN (ex-FN) et Daesh, Le Pen avait partagé trois images des exécutions de Daesh. Elle avait retiré l’image de l’exécution du journaliste américain James Foley mais avait refusé de retirer les deux autres.


Mots-clés: #le pen , #rn , #fn , #daesh

SUR LE MEME SUJET