France : Les gilets jaunes une nouvelle fois mobilisés pour un acte XI

Les gilets-jaunes se sont de nouveau réunis dans l’ensemble de l’Hexagone notamment à Paris, pour exprimer leur colère à l’administration du président de la République française Emmanuel Macron

1133809
France : Les gilets jaunes une nouvelle fois mobilisés pour un acte XI

Les gilets-jaunes se sont de nouveau réunis dans l’ensemble de l’Hexagone notamment à Paris, pour exprimer leur colère à l’administration du président de la République française Emmanuel Macron.

Les manifestations des gilets jaunes qui avaient commencé au mois de novembre en réaction à l’augmentation des prix du carburant et aux mauvaises conditions économiques, et qui se sont par la suite transformées en colère contre l’administration Macron, se sont déroulées sous de hautes mesures de sécurité pour la onzième semaine.

Des centaines de manifestants réunis sur l’avenue des Champs-Élysées, un des lieux symboliques de Paris, ont marché jusqu’à la place de la Bastille.

Les manifestants ont lancé des slogans contre le gouvernement.

Des incidents ont éclaté à l’arrivée des gilets jaunes à la place de la Bastille alors qu’il n’y a pas eu de débordement lors de la marche.

La police française a lancé du gaz poivre contre les manifestants qui leur lançaient des cailloux et des bouteilles.

Les manifestants ont incendié une barricade installée sur la place.

Un proche d’Éric Drouet, une des figures du mouvement des gilets jaunes, a été blessé à l’œil lors des heurts.

L’inspection générale de la Police nationale (IGPN) a lancé une enquête au sujet de l’incident.

Une partie des gilets jaunes s'est retrouvée sur la place de la République pour une ‘nuit jaune’ sur le modèle de la ‘nuit debout’.

Des tensions ont eu lieu entre les policiers et les gilets jaunes lors de la manifestation qui avait débuté dans le calme.

La police a usé de gaz poivre contre les manifestants.

Quelques voitures ont été incendiées lors des rassemblements organisés dans la ville d’Évreux (Normandie).

Deux personnes ont été blessées lors des incidents.

Des échauffourées ont eu lieu entre les manifestants et les policiers dans la ville de Toulouse et de Nantes.

À Strasbourg, les gilets jaunes ont manifesté devant le Parlement européen.

Les manifestations lancées par les gilets jaunes le 17 novembre en réaction à l’augmentation des taxes dans les prix de carburant et à la dégradation des conditions économiques, se sont avec le temps transformées en colère et révolte contre l’administration Macron, et sont devenues la plus violente protestation des dernières années dans ce pays.

Les manifestants composés majoritairement des personnes qui vivent dans les régions rurales en raison des loyers élevés en centre-ville, réclament de Macron et de son administration une amélioration des conditions économiques.

Les gilets jaunes réclament la tenue d’un référendum populaire dans les sujets et lois intéressants de près leur vie quotidienne.

Au total, dix personnes ont perdu la vie plus de 2000 autres ont été blessées, près de 6000 autres dont plus de 1000 condamnées à une peine de prison, ont été placées en détention dans les incidents. 

Les affrontements sporadiques entre policiers et manifestants, les attaques contre les bâtiments publics, le pillage de magasins, les véhicules et les bennes à ordure incendiés, les flammes dans les rues ainsi que l’intervention musclée de la police française contre les manifestants avaient retenu l’attention.



SUR LE MEME SUJET