Réaction de la Russie à l'exercice de l'OTAN « Trident Juncture 2018 » en Norvège

La Russie a réagi à l’exercice militaire de l’OTAN « Trident Juncture 2018 » qui se déroulera à la frontière russe en fin septembre

1061233
Réaction de la Russie à l'exercice de l'OTAN « Trident Juncture 2018 » en Norvège

La Russie a réagi à l’exercice militaire de l’OTAN « Trident Juncture 2018 » qui se déroulera à la frontière russe en fin septembre.

« La Russie prendra les mesures nécessaires pour garantir sa sécurité » a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.

La porte-parole a relevé que la Norvège avait entrepris une « démarche inamicale » en positionnant sur son territoire des soldats des forces maritimes américaines, précisant que l’exercice militaire rassemblera quelque 40.000 soldats de plus de 30 pays à la frontière russe et sera le plus grand exercice de l’Alliance en Norvège.

Maria Zakharova a précisé que les principaux pays de l’Otan renforçaient leur présence militaire à la frontière russe.

« Tous ces préparatifs de l’Otan ne peuvent être négligés. La Russie prendra les mesures nécessaires pour garantir sa sécurité » a-t-elle relevé.

L’exercice de l’Otan « Trident Juncture 2018 » débutera le 25 octobre 2018 en Norvège.

Le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, a déclaré que ce sera l’un des exercices les plus importants de l’Alliance depuis de nombreuses années.

Il avait signalé que l’exercice est uniquement à « but défensif » et rassemblera environ 45.000 soldats de 31 pays, 150 avions, 60 navires et plus de 10.000 véhicules.



SUR LE MEME SUJET