Manurhin, le fabricant français d'armement, acheté par un groupe émirati

Edic a proposé de conserver 104 des 145 salariés que comptait l'entreprise avant sa mise en redressement judiciaire le 13 juin dernier.

1024725
Manurhin, le fabricant français d'armement, acheté par un groupe émirati

Un plan de cession du fabricant français de machines de munitions Manurhin au profit du groupe de défense des Emirats arabes unis Edic a pris effet mercredi, conformément à une décision de la justice française.

Trois autres groupes étaient en lice pour la reprise de Manurhin qui souffrait de difficultés financières: la PME française Odyssée Technologies, le fabricant d'armement belge New Lachaussée, et le groupe industriel slovaque Delta Defence, a rapporté la chaîne française "France 24", jeudi.

Selon la chaîne, la chambre commerciale du tribunal de grande instance de Mulhouse, dans l'est de la France, a décidé de retenir l'offre du groupe émirati qui s'est engagé à a conserver plus de deux tiers des employés de l'entreprise.

"L'offre de l'entreprise élmiratie prévoit de conserver 104 employés sur les 145 salariés que comptait l'entreprise au moment de la mise en redressement judiciaire", selon la même source. 

Manurhin, le seul fabricant français de machines de munitions, a été placé en redressement judiciaire depuis le 13 juin après une année de mesures de sauvetage. 

Manurhin a été fondé en 1919 et s'était alors distingué par la production de pistolets de police, avant d'abandonner cette activité pour se concentrer sur la production des machines de munitions.AA


Mots-clés: #manurhin , #edic

SUR LE MEME SUJET