La Grèce accorde l’asile aux putschistes qui y ont fui après la tentative de coup d’Etat de FETO

Le Conseil d’Etat grec a décidé d’accorder l’asile aux putschistes qui ont fui en Grèce après la tentative de coup d’Etat du 15 juillet 2016, menée par l’organisation terroriste guléniste (FETO)

977735
La Grèce accorde l’asile aux putschistes qui y ont fui après la tentative de coup d’Etat de FETO

Le Conseil d’Etat grec a décidé d’accorder l’asile aux putschistes qui ont fui en Grèce après la tentative de coup d’Etat du 15 juillet 2016, menée par l’organisation terroriste guléniste (FETO).

L’Assemblée générale du Conseil d’Etat a évalué la contestation du gouvernement grec en vue de l’annulation du droit d’asile accordé au putschiste Suleyman Ozkaynakci par le Département d’asile.

Les juges du Conseil d’Etat ont rejeté la contestation du gouvernement et approuvé l’accord du droit d’asile aux putschistes.

La décision faisant jurisprudence, l’accord du droit d’asile aux autres putschistes a ainsi été approuvé.

Selon la presse grecque, les putschistes qui vont être mis en liberté en obtenant le droit d’asile en Grèce, pourront aussi se rendre dans d’autres pays d’Europe avec des titres de voyage qu’ils vont obtenir.  

A l’exception d’Ozkaynakci, les commissions du Département grec de l’asile ont aussi accordé le droit d’asile au putschiste Ahmet Guzel et ces deux putschistes ont été relâchés au terme du délai maximal de garde-à-vue qui est de 18 mois.

Les 4 putschistes libérés seraient gardés dans une maison en dehors d’Athènes sous de grandes mesures de sécurité.

Les 4 putschistes toujours en détention au centre de police, seront relâchés en fin de mois après la fin du délai de garde-à-vue.

La justice grecque avait refusé trois demandes d’extradition faites par la Turquie pour les putschistes.



SUR LE MEME SUJET