L’UE dénonce la démolition par Israël, de constructions financées en Cisjordanie

Les missions des pays de l’UE à Jérusalem et à Ramallah sont profondément préoccupées par la démolition et la confiscation de nombre de constructions palestiniennes en Cisjordanie, financées par l’UE

968253
L’UE dénonce la démolition par Israël, de constructions financées en Cisjordanie

Les représentants de l’Union européenne (UE) et les chefs des missions de l’Union à Jérusalem et à Ramallah ont dénoncé la démolition, par les autorités israéliennes, de constructions financées par l’UE, en Cisjordanie.

C’est ce qui ressort d’un communiqué conjoint, dont Anadolu a eu copie, des représentants et des chefs de missions de l’UE à Jérusalem et à Ramallah.

Le communiqué indique que « les missions des pays de l’UE à Jérusalem et à Ramallah sont profondément préoccupées par la démolition et la confiscation de nombre de constructions palestiniennes en Cisjordanie, financées par l’UE ».

Ces constructions sont situées au niveau de 4 rassemblements palestiniens, dans la région de « Musafir Yatta », appartenant à la zone C de la Cisjordanie.

En vertu de l'accord d'Oslo signé entre l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) et Israël en 1993, la zone "C" comprend des zones sous le contrôle total du gouvernement israélien et représente environ 60% de la superficie totale de la Cisjordanie.

Le communiqué ajoute que « plus de 40 résidents de ces rassemblements ont perdu leurs maisons ».

Il précise, dans ce contexte, que « la confiscation des unités d’énergie solaire et des systèmes d’assainissement privera les familles de l’énergie et de l’eau ».

Les diplomates européens ont également souligné que sur la base de la position de l’UE, s’opposant fortement à la politique coloniale d’Israël qui implique la démolition et la confiscation et menace la solution à deux Etats, l’Union appelle les autorités israéliennes à arrêter cette politique, en respect au droits de l’homme internationaux.

Et les représentants de l’UE d’ajouter que « l’Union appelle les autorités israéliennes à arrêter d’élargir des colonies et de les consacrer, exclusivement, à l’exploitation israélienne, privant les palestiniens de leur droit au développement ».

Dans le même ordre d’idées, les missions de l’UE à Jérusalem et à Ramallah ont demandé aux autorités israéliennes de reconstruire ce qu’elles avaient démoli et de rendre les équipements confisqués aux rassemblements.

Israël justifie ses actes de démolition dans la zone « C » par l’absence d’autorisation de construction.

L’Autorité palestinienne, l’UE et les organes de droits de l’homme palestiniens, israéliens et internationaux assurent, cependant, qu’Israël émet rarement ces autorisations. AA



SUR LE MEME SUJET