France: Edouard Philippe «préoccupé par la situation chez Air France»

Le Premier Ministre français Edouard Philippe s’est dit « préoccupé par la situation chez Air France » à la veille du quinzième jour de grève où les salariés du groupe réclament une revalorisation de leurs rémunérations

965980
France: Edouard Philippe «préoccupé par la situation chez Air France»

Le Premier Ministre français Edouard Philippe s’est dit « préoccupé par la situation chez Air France » à la veille du quinzième jour de grève où les salariés du groupe réclament une revalorisation de leurs rémunérations. 

Cette déclaration intervient trois jours après la démission de Jean-Marc Janaillac, PDG d’Air France. 

« Je ne peux pas raconter des craques et ne pas voir la situation en face: la décision a fait entrer l'entreprise dans une zone de turbulences » a expliqué Edouard Philippe lundi au cours d’une séance de questions/réponses en direct avec les internautes sur le réseau social Facebook.

Le chef du gouvernement a tenu à préciser: « Comme beaucoup de Français j'aime beaucoup cette compagnie nationale » avant d'ajouter : « On sait qu'Air France est une belle compagnie internationale mais elle est soumise à une concurrence délicate ».

Vendredi, le PDG de la compagnie aérienne avait annoncé sa démission en direct à la télévision française, après que l’accord salarial proposé par la direction d’Air France à ses salariés a été rejeté par 55,44% des votants.

« J'assume les conséquences de ce vote et je remettrai dans les prochains jours ma démission aux Conseils d'administration d'Air France et d'Air France-KLM » avait annoncé Jean-Marc Janaillac lors d’une conférence de presse, avant de qualifier cet échec d’ « immense gâchis ».

Pour Edouard Philippe, il s’agit d’un « acte courageux » mais « reste la question de ce qu'il va advenir pour Air France ».

Selon lui, « Ce vote a dit la position des salariés, il a des conséquences sur le président de l'entreprise mais il n'a pas transformé la réalité dans laquelle Air France vit, une réalité concurrentielle et difficile » et le gouvernement « espère qu'on saura traverser ces turbulences le plus calmement possible ».

Le Premier ministre a clôturé son propos en souhaitant que le conseil d’administration du groupe Air France se prononce sur « un nouveau président ou une nouvelle présidente, quelqu'un qui sera capable de reprendre le fil du dialogue et redéfinir la stratégie de l'entreprise ».

Mardi, la compagnie prévoit d’assurer 80% des vols malgré l’appel à la grève lancé par les syndicats selon la direction, citée par la radio d’informations française Europe 1.

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET