France: Jean-Marie Le Pen aurait "sans doute" torturé en Algérie si on le lui avait demandé

Jean-Marie Le Pen a fait partie d'un régiment de parachutistes en 1956-1957 en Algérie.

918500
France: Jean-Marie Le Pen aurait "sans doute" torturé en Algérie si on le lui avait demandé

Jean-Marie Le Pen, l'ancien président du parti d'extrême droite français Front national (FN), a déclaré lundi qu'il aurait "sans doute" pratiqué la torture en Algérie si on le lui avait demandé.

Interrogé sur la radio RTL sur son éventuelle participation à la torture si on le lui avait demandé, il a répondu "sans doute". "J'aurais fait mon devoir, préférant la vie d'une petite fille innocente à celle d'un tueur qui pose la bombe", a-t-il déclaré.

Jean-Marie Le Pen a fait partie d'un régiment de parachutistes en 1956-1957 en Algérie.

"Les consignes qui étaient données étaient d'éradiquer à n'importe quel prix la menace (...)", a expliqué le cofondateur du FN, depuis évincé par sa fille Marine Le Pen à la tête du parti.

"Et c'était justement à la recherche de ces réseaux de bombes qu'un certain nombre de procédés ont été utilisés", a-t-il soutenu.

M. Le Pen a démenti toutefois avoir pratiqué lui-même la torture en Algérie.AFP



SUR LE MEME SUJET