Syrie: l'ex-patron du cimentier Lafarge inculpé en France pour "financement d'un groupe terroriste"

L'ex-patron du groupe franco-suisse LafargeHolcim, Eric Olsen, a été inculpé jeudi soir à Paris dans l'enquête sur le financement par le cimentier en 2013 et 2014 de plusieurs groupes terroristes en Syrie, dont DAESH, a-t-on appris de source judiciaire

864165
Syrie: l'ex-patron du cimentier Lafarge inculpé en France pour "financement d'un groupe terroriste"

L'ex-patron du groupe franco-suisse LafargeHolcim, Eric Olsen, a été inculpé jeudi soir à Paris dans l'enquête sur le financement par le cimentier en 2013 et 2014 de plusieurs groupes terroristes en Syrie, dont DAESH, a-t-on appris de source judiciaire.

Eric Olsen, DRH puis directeur général adjoint du groupe français Lafarge à l'époque des faits, avant de devenir directeur général après la fusion avec le Suisse Holcim, a été mis en examen pour "financement d'une entreprise terroriste" et "mise en danger de la vie d'autrui" et placé sous contrôle judiciaire, a précisé cette source. Deux autres ex-responsables de Lafarge, dont l'ex-PDG Bruno Lafont, sont toujours en garde à vue.

Il avait été placé en garde à vue mercredi avec deux autres ex-responsables du groupe: Bruno Lafont, PDG de Lafarge de 2007 à 2015, et Christian Herrault, ancien directeur général adjoint chargé de plusieurs pays dont la Syrie. 

Les gardes à vue de Lafont et Herrault étaient toujours en cours au milieu de la nuit, a précisé la source judiciaire. 

Le cimentier est mis en cause notamment pour avoir acheté du pétrole à DAESH, en violation de l'embargo décrété par l'Union européenne en 2011, et pour lui avoir remis de l'argent via un intermédiaire, afin de continuer à faire tourner son usine de Jalabiya (nord du pays). 

AFP



SUR LE MEME SUJET