Le président français Macron ne veut "pas donner de leçons" sur les droits de l'Homme à Al-Sissi

Le président français Emmanuel Macron a fait savoir qu'il ne voulait "pas donner de leçons" sur les droits de l'Homme à son homologue égyptien Abdel Fatah Al-Sissi

833965
Le président français Macron ne veut "pas donner de leçons" sur les droits de l'Homme à Al-Sissi

Le président français Emmanuel Macron a déclaré mardi qu'il ne voulait "pas donner de leçons" sur les droits de l'Homme au président égyptien Abdel Fattah Sissi, qu'il a rencontré, pour la première fois à l'Elysée, à l'occasion d'une visite officielle.

Répondant à une question d'un journaliste concernant les droits de l'Homme en Egypte, à l'occasion d'une conférence de presse animée conjointement avec Al-Sissi, Macron a déclaré, que "de la même manière que je n'accepte pas qu'on me donne des leçons sur la manière dont je dois gouverner, je n'en donne pas aux autres".

"La protection et le renforcement des droits de l'Homme en Egypte, seront au profit d'Al-Sissi, je le lui ai dit" a affirmé le président Macron président que la France défendait les droits de l'Homme.

De son côté, Al-Sissi qui a défendu qu'il souhaitait faire de l'Egypte un pays démocratique et progressiste, a déclaré que son peuple ne serait pas 'irrespectueux envers les droits de l'Homme'.

Cette visite a fait grand bruit notamment auprès des organisations des droits de l'Homme qui ont accusé Macron de vouloir justifier les violations des droits de l'Homme appliquées par le gouvernement Al-Sissi.

Human Rights Watch (HRW), l’Observatoire des droits de l’Homme, a rappelé au leader français qui s’est davantage focalisé sur les relations économiques et la lutte antiterroriste avec son homologue égyptien, que plus de 600 000 personnes ont été arrêtées depuis le coup d’Etat effectué en 2013 en Egypte.  HRW a souligné qu’il était de notoriété publique que les forces de sécurité égyptiennes torturent les détenus.

 

 

 

 

 

 

 

 

avec AA



SUR LE MEME SUJET