Etats-Unis: les binationaux français finalement exemptés du "Muslim Ban"

Les binationaux français, détenant le passeport d'un des sept pays désormais interdits d'entrée aux Etats-Unis conformément au décret présidentiel de Donald Trump, surnommé "Muslim Ban", pourront finalement entrer sur le sol américain

663517
Etats-Unis: les binationaux français finalement exemptés du "Muslim Ban"

Les binationaux français, détenant le passeport d'un des sept pays désormais interdits d'entrée aux Etats-Unis conformément au décret présidentiel de Donald Trump, surnommé "Muslim Ban", pourront finalement entrer sur le sol américain, a annoncé mercredi le ministère français des Affaires étrangères.

"Les titulaires de passeports français qui seraient par ailleurs nationaux d’un des sept pays concernés sont exemptés des mesures restrictives dès lors qu’ils sont en possession d’un visa valide sur leur passeport français", a fait savoir le Quai d'Orsay dans sa rubrique "Conseil aux voyageurs", actualisée mercredi.

L'exemption fait suite à l'accord conclu entre la France et les autorités américaines après la "grande incertitude pour les binationaux" français évoquée par le ministre français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault depuis Téhéran.

La Suisse, le Danemark, le Canada et le Royaume-Uni ont également réussi à avoir des arrangements similaires avec les Etats-Unis afin de garantir l'exemption de leurs citoyens binationaux du décret présidentiel.

Malgré cette exemption, le Quai d'Orsay recommande toutefois d'apposer le visa d'entrée aux Etats-Unis sur le passeport français si celui-ci a été accordé sur le passeport délivré par un autre Etat.

Le Quai d'Orsay avait recommandé lundi aux binationaux français, ressortissants par ailleurs de Syrie, Iran, Soudan, Libye, Somalie, Yémen ou encore d'Irak, de renoncer à un déplacement aux États-Unis.

Conformément à la réforme du programme d'exemption de visa par le Congrès américain, les Français qui se sont rendus en Iran, Irak, Syrie, Libye, Somalie, Yémen ou Soudan depuis le 1er mars 2011, à l'exception de ceux effectuant un voyage dans le cadre des missions internationales, humanitaires ou journalistiques, doivent toujours demander un visa avant de se rendre aux Etats-Unis, a tenu à rappeler le ministère des Affaires étrangères, selon le Quai d'Orsay. 

AA



SUR LE MEME SUJET