La France paralysée par des grèves et des mouvements sociaux

Les syndicats haussent le ton contre le gouvernement français, qui recours désormais à l'article 49-3 de la Constitution, pour faire adopter le projet de loi sans vote

493354
La France paralysée par des grèves et des mouvements sociaux

Les mouvements sociaux contre le projet de loi de la ministre du Travail Myriam El Khomri qui paralysent cette semaine la France, une fois de plus, reflètent la relation intrinsèque entre les Français et la grève.

La contestation populaire contre la réforme du code du Travail ne cesse de croître depuis mars dernier. La réforme qui prévoit, entre autres, une hausse des heures de travail et une possible réduction de la majoration des heures supplémentaires, est ainsi considérée "inacceptable", "trop flou et interprétable comme on veut" par la CGT, le plus grand syndicat de France.

Les débordements et violences en marge des manifestations depuis mars ont entraîné 2018 interpellations, selon le décompte du ministère de l'Intérieur. Certains manifestants avaient notamment été blessés par du gaz lacrymogène et des balles de plastique utilisées par la police lors de la manifestation à Paris fin avril. A Rennes, un jeune manifestant gravement blessé à l'œil par un projectile de la police avait même perdu l'usage de la vue par la suite.

Les manifestations contre la loi Travail mobilisent dans toute la France, des centaines de milliers de personnes depuis mars. Les manifestations du 31 mars ont mobilisé 390 000 Français, selon la police et 1,2 million de personnes, selon les syndicats alors qu'ils étaient près de 500 000 à descendre dans les rues pour les manifestations du 29 avril.

Les syndicats haussent le ton contre le gouvernement français, qui recours désormais à l'article 49-3 de la Constitution, pour faire adopter le projet de loi sans vote. Ils ont ainsi lancé deux appels à la grève pour cette semaine, qui perturbent en particulier les transports dans tout le pays.

- Les Français font grève deux fois plus que la moyenne européenne

Les Français font grève 80 jours par an, soit deux fois plus que la moyenne européenne, selon un décompte de l'Institut syndical européen (ISE) effectué auprès de 1000 employés du public et du privé en 2013. Ces chiffres font de la France, le troisième pays de grève en Europe, après le Secteur chypriote grec et le Danemark.

Les Français sont aussi habitués à vivre avec des grèves et des mouvements sociaux, qui risquent de perturber la vie quotidienne, en particulier dans les grandes villes. Un site dédié à la grève, "cestlagreve.fr" offre même des informations sur les mouvements sociaux en cours ou ceux à venir.

Selon les données recueillies par ce site, les syndicats ont lancé 966 appels à la grève en France en 2015, dont trois grèves générales et 93 grèves nationales. C'est aussi pendant le mois de juin que les Français font plus de grève, suivi des mois de septembre, décembre et de mars.

AA



SUR LE MEME SUJET