France/Loi du Travail: Valls aura recours à l'arme constitutionnelle pour adopter du texte

Valls a annoncé mardi à l'Assemblée nationale le recours à l’arme constitutionnelle permettant à l'exécutif de contourner l'absence de majorité pour adopter le texte

488452
France/Loi du Travail: Valls aura recours à l'arme constitutionnelle pour adopter du texte

Le gouvernement français va jouer jeudi une partie risquée au Parlement après avoir choisi d'engager sa responsabilité pour faire adopter le controversé projet de réforme du droit du travail, la droite minoritaire ayant déposé une motion de censure pour le faire tomber.

Le Premier ministre Manuel Valls a annoncé mardi à l'Assemblée nationale le recours à cette arme constitutionnelle permettant à l'exécutif de contourner l'absence de majorité pour adopter le texte, présenté comme la dernière grande réforme du quinquennat du président socialiste François Hollande.

Selon l'article 49-3 de la Constitution, si aucune motion de censure n'est votée, le texte sera considéré comme adopté par l'Assemblée. Il sera cependant encore soumis au vote du Sénat - à majorité de droite - avant de revenir à l'Assemblée, où le gouvernement pourrait à nouveau recourir au 49-3 pour son adoption définitive.

Mais l'opposition de droite, minoritaire à l'Assemblée nationale, a déposé mardi une motion de censure, qui sera débattue jeudi et soumise au vote de l'Assemblée, en dénonçant "l'impasse dans laquelle François Hollande a mené (le) pays". Les communistes et la gauche radicale ont aussi appelé à censurer l'exécutif.

La quarantaine de députés socialistes dissidents, dont les voix étaient nécessaires pour obtenir une majorité sur le projet, se réunissent mercredi pour arrêter une position. Pour être adoptée, une motion de censure doit recueillir au moins 288 voix.

Le Premier ministre Manuel Valls a décidé d'utiliser tous les moyens pour faire passer la loi du travail lorsque des voix dissidentes ont commencé à s’élever contre la loi au sein de son parti.

Malgré les manifestations qui durent depuis des semaines contre la loi, le gouvernement français cherche les moyens de faire passer la nouvelle loi du travail qui facilitera les licenciements.

Valls cherche, par conséquent, à faire baisser le taux de chômage dans le pays.

Le président François Hollande dont la côte de popularité est au plus bas depuis son élection en 2012, avait affirmé qu'il présenterait sa candidature lors des présidentielles l'année prochaine, si le taux de chômage descend en dessous de la barre des 10 %.

avec AFP



SUR LE MEME SUJET