France: "Tous voilés", une campagne contre les discours anti-voile du gouvernement

Lancée par le journaliste Nadir Dendoune, la campagne reçoit le soutien de plusieurs internautes qui posent en portant le voile pour critiquer les propos du Premier ministre français

470407
France: "Tous voilés", une campagne contre les discours anti-voile du gouvernement

Les internautes français ont lancé une campagne en soutien avec les femmes voilées après les discours anti-voile du Premier ministre français Manuel Valls et de la ministre françaises des Familles et des droits des femmes Laurence Rossignol.

La campagne "Tous voilés" a reçu des milliers de photos, en l'espace de quelques jours, des internautes qui posent en portant le voile islamique. Lancée par le journaliste Nadir Dendoune, la campagne sert, selon son site internet, à "exprimer [notre] le ras-le-bol" contre la position anti-voile du gouvernement.

Les internautes se sont ainsi exprimés sur les réseaux sociaux, essentiellement sur Twitter et Facebook, pour exprimer leur colère contre la polémique déclenchée par Rossignol après sa position contre la "mode islamique".

Dans son discours critique des marques internationales s'adressant à la clientèle musulmane avec des habits "modestes", la ministre française avait comparé les femmes qui portent le voile aux "nègres américains qui étaient pour l'esclavage".

Malgré les critiques des internautes contre les propos de Rossignol, Valls était venu en soutien à la ministre, affirmant pour sa part que le voile était "un asservissement de la femme" et un "instrument politique".

Après les propos de Rossignol, le Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF) avait annoncé vendredi dernier avoir réuni 400 signatures afin de pouvoir porter plainte contre la ministre pour "injure publique à caractère racial".

Les propos anti-voile de Valls et de Rossignol étaient survenus seulement quelques jours après la campagne publique du gouvernement contre les actes racistes, y compris anti-musulmans, qui sont à la hausse en France depuis les attentats terroristes de 2015. Dans sa campagne "Tous unis contre la haine", le gouvernement rappelait que le nombre d'actes anti-musulmans s'est triplé entre 2014 et 2015. (AA)



SUR LE MEME SUJET