Ghazli : " Nos médias français présentent le président Erdogan comme un sultan"

Mourad Ghazli explique pourquoi il a décidé de monter le think-tank « Mouvement pour la renaissance ottomane »

469048
Ghazli : " Nos médias français présentent le président Erdogan comme un sultan"

" Nos médias français présentent le président Erdogan comme un sultan et l'accuse de vouloir reconstituer l'Empire ottoman. Il est surprenant de le qualifier de sultan alors que ni lui ni ses électeurs n'utilisent cette appellation.

On lui demande d'être moins musulman pour être plus acceptable mais en revanche on ne demande pas à la Pologne et Malte d'être moins catholiques pour être Européens qui n'ont autorisé le divorce que dernièrement.

Le paradoxe occidental est d'une part vouloir un monde musulman pacifié, démocratique et sécuritaire et d'autre part s'oppose au gouvernement turc qui depuis 2002 a démontré par des réformes importantes que la Turquie est devenue un modèle de démocratie et de liberté.

Cela a été fait dans la douleur, il n'a pas été facile de remettre l'armée dans les casernes et rendre aux civils le pouvoir politique, il y a eu plusieurs tentations de coups d'état et encore aujourd'hui un pouvoir parallèle à l'intérieur et extérieur de la Turquie essaye de remettre en cause les avancés démocratiques.

Faut-il rappeler la création d'un tribunal administratif pour ouvrir des droits, la santé pour tous avec la sécurité sociale ne laissant aucun malade de côté, la réforme de l'élection du président de la République au suffrage universel comme en France au lieu de confisquer ce pouvoir au peuple pour le bénéfice des parlementaires comme dans le passé.

Avoir permis à la minorité turque d'ethnie kurde d'avoir des médias dans leur langue et permettre l'apprentissage de leur langue dans les écoles et admiré par la France, fait cesser l'islamophobie en permettant aux femmes voilées de pouvoir aller à l'université et travailler dans l'administration alors que chez nous en France on a fait des voilées à l'axe du mal jusqu'à ce que Madame Rossignol, ministre des femmes, s'attaque à leurs vêtements et remet en cause la liberté vestimentaire des femmes musulmanes.

La Turquie a donné les mêmes droits aux femmes voilées qu'aux femmes qui portent la jupe quand en France, la femme voilée est devenue l'ennemi numéro 1 au même titre que le terrorisme et qualifie le président Erdogan d'islamiste car pour eux la liberté c'est à sens unique, seulement pour avoir le droit se dénuder.

Il faudra nous expliquer qui est le pays des droits de l'homme entre celui qui reçoit 3 millions de réfugiés avec des installations de confort, donne des dispensaires de santé et scolarise les enfants et ceux qui ne font que la morale comme en Europe qui ont cédé au racisme en mettant des barbelés aux frontières comme en Hongrie et ont demandé à la Turquie de recevoir tous les réfugiés déjà présents en Europe.

Dernièrement le gouvernement turc a mis en place un conseil des droits de l'homme et de l'égalité et continue les réformes structurelles comme la constitution vieille de 1923 et modifié après le coup d'état militaire en 1980 loin d'être en conformité avec ce que l'on peut attendre en 2016 comme valeurs fondamentales.

C'est pour ces raisons que j'ai décidé de monter un think-tank « Mouvement pour la renaissance ottomane » pour s'appuyer sur le modèle turc afin de contribuer à une alliance du monde musulman dans l'esprit de l'Union européenne avec deux travaux pour arriver à cette solution.

La jeunesse dans le cadre de leur parcours universitaire comme peut l'être Erasmus et l'économie comme au début de la CEE (Communauté économique européenne).

Pourquoi la Turquie comme pilier ? Elle a su démontrer son efficacité économique et profondément modernisé son pays en matière de liberté et comme dans la construction de l'Europe il faut des pays moteurs avec l'Allemagne et la France.

Je suis convaincu que cette union est soutenue et voulue par les peuples, il suffit de voir les 1,5 million de personnes qui suivent le compte twitter en arabe du Premier ministre turc Ahmet Davutoglu.

Enfin, si l'Europe s'est construite pour obtenir la paix sur le continent, notre think-tank avec 2730 adhérents en une semaine défend la construction d'union du monde musulman dans le même état d'esprit ".



Mourad Ghazli

Président fondateur du think-tank

Mouvement pour la renaissance ottomane



SUR LE MEME SUJET